tresorsdisney
Chargement...

Alice Gets in Dutch (1924)

Résumé Alice est en classe et, après une mauvaise plaisanterie avec ses camarades, sa maîtresse l’envoie au coin avec un bonnet d'...



Résumé
Alice est en classe et, après une mauvaise plaisanterie avec ses camarades, sa maîtresse l’envoie au coin avec un bonnet d'âne. La fillette se prend alors à rêver qu'elle se retrouve à Cartoonland avec son chat Julius et ses amis, en train de combattre une maîtresse et son armée de livres...

Analyse
Contrairement à la croyance populaire, qui veut que Walt Disney commença sa carrière avec le lapin Oswald ou la série Mickey, c'est en réalité une petite fillette de six ans, nommée Alice, qui fut l'objet de toutes les attentions pendant plusieurs années.

Plusieurs personnes a l'époque ont pu voir les Alice comme une série révolutionnaire, mélangeant des scènes de live action avec un arrière-plan d'animation, cependant il faut croire que le procédé n'était pas nouveau. Max Fleisher et sa série Out of the Inkwell s'était, en effet, exactement appuyé sur l'idée inverse, des personnages animés évoluant dans un monde bien réel. Cartoonland est en fait un pays imaginaire, qui n'existe que dans le rêve d'Alice. C'est l'endroit idéal où l'héroïne s'échappe de la réalité pour prendre ici sa revanche sur sa maîtresse qui l'a envoyé au coin.

L'héroïne se trouve aidée, dans Cartoonland, de personnages animés familiers qui avaient fait leur apparition dans Alice the Peacemaker – un chien, un chat et un âne, lesquels dansent et font la fête dans Gets in Dutch aux côtés de la fillette et d'un ours, également de la partie. Le chat, le chien et l'ours rappellent les personnages du cartoon Laugh-O-Gram The Four Musicians of Bremen (1922). Bien qu'il soit pour l'heure anonyme, le chat de Gets in Dutch qui aide Alice à échapper à l'armée de livres et à la maîtresse qui les poursuivent, sera amené à devenir un personnage récurrent dans la série Alice sous le nom de Julius.

Dans le monde imaginaire d'Alice, l'institutrice se trouve diabolisée avec des cornes, commandant trois livres anthropomorphisés, appelés "lecture", "écriture" et "arithmétique", qui mèneront bataille contre la fillette et ses amis. Julius mettra peu après au point un canon tirant du poivre de Cayenne sur les livres, provoquant des éternuements à répétition ! La prochaine charge de poivre finira par se retourner contre Alice et ses amis, les faisant à leur tour éternuer...

Au début du cartoon, au cours des scènes en prises de vue réelles, Alice se trouve entourée de son célèbre "gang", un groupe d'enfants apparus quelques années auparavant dans Spooky Adventure ; parmi ces enfants se trouve Marjorie Sewell, la nièce de Lilian Bounds, une fillette qui allait jouer dans d'autres cartoons Alice. Dans les années où elle est devenue la nièce de Walt, et plusieurs années après, elle se souviendra de bons moments passés avec Walt Disney, en particulier en tant que réalisateur :

Je sais une chose. J'étais absolument fascinée de voir Walt utiliser un mégaphone. Cela m'a rendue tout contente parce que je pensais, oh, voilà un vrai metteur en scène ! Utiliser ce mégaphone, c'était enthousiasmant - Marjorie Sewell, actrice



Gets in Dutch commence, à l'image d'autres cartoons de la série comme Wild West Show ou Fishy Story, par une scène en live action où la fillette se trouve cette fois-ci en classe où sa maîtresse enseigne à ses élèves une leçon sur une guerre en Hollande. Disney avait en effet entreprit des économies à l'échelle de son studio ; au lieu de faire un cartoon mêlant des scènes live action et animation du début à la fin, il choisit de couper la poire en deux. La moitié du film serait ainsi réalisé entièrement en live tandis que la deuxième partie mélangerait un arrière plan d'animation et des scènes de live action.

Par la suite, notamment à partir d'Alice and the Three Bears, l'action des Alice comedies commencera directement dans Cartoonland, sans utiliser de scènes live au préalable en  introduction. Le comique lié au Gang d'Alice – la bande de copains qui avait fait son apparition dans Spooky Adventure (1924) sur le modèle de la série Our Gang créée en 1922 par Hal Roach – finira quant à lui par disparaître de la série et de l'entourage d'Alice passé le cartoon Gets in Dutch, Walt Disney préférant de loin, à quelques exceptions près, l'animation aux scènes live.

Alice Gets in Dutch est le premier court métrage de la série Alice à bénéficier d'une avant première à New York au nouveau cinéma Picadilly Theater le 20 octobre 1924, en première partie du film de la Warner Bros. This Woman. La nouvelle de la diffusion de Gets in Dutch à Picadilly fut annoncée à Walt par Charles B. Mintz, devenu le principal correspondant de Disney à New York. D'ici la fin de l'été 1924, Mintz prendra progressivement le place de sa femme, M.J Winkler, en tant qu'interlocuteur principal de la Winkler avec Disney.

La diffusion de Gets in Dutch au Picadilly Theater a donné une certaine visibilité à Walt Disney, permettant ainsi de faire connaître plus largement son travail à de nombreuses personnes. Servi par une ambiance bon enfant, toujours amusante, et une héroïne au sommet de sa forme dans un univers mêlant merveilleusement le live et l'animation, Gets in Dutch se classe parmi les courts métrages intemporels d'Alice ayant donné ses lettres de noblesse à la série.

Pour autant, l'arrivée récente d'Ub Iwerks aux studios ne marqua pas, dans l'immédiat, de profonds changements concernant la qualité ou l'innovation concernant la série Alice par rapport aux courts métrages précédents.

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 1er novembre 1924 (États Unis)
Distribué par : M. J. Winkler Productions, Universal Studios
Noir & Blanc (muet)

Autre(s) date(s) :
août 1924 : production
27 août 1924 : livraison
?? août 1924 : prévisualisation à Los Angeles au Bard's Hollywood Theater
20 octobre 1924 : première à New York au Picadilly Theater

Produit par :
Walt Disney
Roy E. Disney

Animation :
Ub Iwerks
Rollin "Ham" Hamilton

Encre et peinture :
Lillian Bounds
Kathleen Dollard

Caméra :
Harry Forbes (prise de vue réelle)
Mike Marcus (animation)

Acteurs "Live" :
Virginia Davis (Alice)
David F. Hollander (garçon avec les cheveux foncés)
Tommy Hicks
Leon Holmes
Spec O'Donnell
Mrs. Hunt (enseignante)
Marjorie Sewell (écolière)
Peggy the dog

Musique :
Alexander Rannie (1999)

L'équipe
img
Virginia Davis
Acteur live
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item