Chargement...

Window Cleaners (Nettoyeurs de carreaux) (1940)

Résumé Donald, assisté de Pluto, lave les vitres d'un gratte-ciel... Analyse Dés 1940, tout laisse penser que les scénaristes...



Résumé
Donald, assisté de Pluto, lave les vitres d'un gratte-ciel...

Analyse
Dés 1940, tout laisse penser que les scénaristes de la série Donald envisagent d'ajouter de nouveaux personnages à opposer au tempérament explosif de Donald. Si les écureuils Tic et Tac ne sont pas encore dans leur esprit – ils feront leur première apparition officielle en 1943 dans Private Pluto, puis de façon récurrente dans la série Donald –, des petits animaux tels que les écureuils de Donald's Vacation ou encore l'abeille de Window Cleaners viendront se frotter au tempérament colérique du canard.

Window Cleaners marque les débuts de l'abeille Spike, autrement appelée Buzz-Buzz, un personnage qui allait devenir le principal rival de Donald dans nombre de ses films tout au long des années 1940, tels que Inferior Decorator (1948), Honey Harvester (1949), Slide, Donald, Slide (1949), Bee at the Beach (1950) ou encore Let's Stick Together (1952). Dans la plupart de ces courts métrages, Spike se fait ennuyer par Donald mais à chaque fois, lorsque la situation l'exige, elle s'en prend au canard et cherche à se venger par n'importe quel moyen en l'attaquant de toutes parts.

L'un des principaux traits de caractère de Donald est sans aucun doute sa nervosité et son impatience, et il en fait encore une fois la preuve dans Window Cleaners où, après avoir vociféré après Pluto qui piquait un somme et ne répondait pas à ses appels, il s'amuse à ses dépends avec une abeille... qui se révélera un adversaire redoutable par la suite. Window Cleaners montre enfin Donald dans le rôle de travailleur dans un milieu urbain comme cela avait été le cas dans The Riveter (1940), où il se trouve, cette fois-ci, sous la direction d'un patron.

Le thème d'ouverture de Window Cleaners sera plus tard utilisé à nouveau dans Fire Chief, Timber (1941), Donald Duck and the Gorilla (1944) ou encore Commando Duck, avant de céder sa place dés 1947 au célèbre "Who's got the sweetest disposition ? One guess -- guess who !", chanson qui sera reprise dans la plupart des courts métrages de la série jusque dans les années 1950.

Truffé de gags visuels hilarants, comme celui où le canard imite Napoléon, Window Cleaners figure comme un classique de la série Donald ayant contribué largement à la popularité du personnage et à son apogée dans les années 1940. Alors que des cartoons comme Donald and Pluto (1936) et Put-Put Troubles (1940) s'étaient révélés peu convaincants pour le duo Donald-Pluto, Window Cleaners met bien en scène l'interaction entre les deux personnages au tempérament complètement opposés, limitant hélas le personnage de Pluto à un rôle de simple faire-valoir supportant le caractère irascible du canard.

La scène où Donald lutte avec l'abeille Spike, faisant tout pour éviter ses attaques répétées, est l'un des moments d'anthologie du court métrage, toujours aussi divertissant à voir et à revoir tant d'années après sa sortie.

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 20 septembre 1920 (États Unis)
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack King

Scénario :
Carl Barks
Jack Hannah

Musique originale :
Paul J. Smith
Oliver Wallace

Voix originales :
Lee Millar (Pluto)
Clarence Nash (Donald Duck)

L'équipe
img
Jack King Réalisateur
img
Jack Hannah Scénariste
img
Paul J. Smith
Compositeur
img
Oliver Wallace
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item