tresorsdisney
Chargement...

The Vanishing Private (Donald se camoufle) (1942)

Résumé Donald, peintre en camouflage dans l'armée, découvre une peinture invisible en expérimentation qui permet de faire disparaî...



Résumé
Donald, peintre en camouflage dans l'armée, découvre une peinture invisible en expérimentation qui permet de faire disparaître les objets. Après l'avoir appliqué sur un canon, il s'attire bien vite les foudres du sergent Pat Hibulaire...

Analyse
Pendant la seconde guerre mondiale, les studios Disney ont réalisé nombre de courts métrages incitant les américains à s'engager dans le conflit. Plusieurs d'entre eux mettaient en scène Pluto voir Dingo, mais c'est seulement lorsque Donald a été amené à prendre lui-même part à la guerre, en s'engageant volontairement comme soldat dans l'armée, que le public a été conquis par cette cause. C'est le patriotisme de Donald qui pousse ce dernier à participer à l'effort de guerre, montrant par la même occasion le chemin à suivre pour toute la population. Le canard est ainsi devenu l'égérie de l'animation dans le conflit mondial, si on peut dire, incarnant le soldat américain modèle combattant pour son pays.

Donald se retrouve une fois de plus dans une base militaire comme soldat américain, carrière qu'il avait commencé dans Donald Gets Drafted avant de la poursuivre dans The Vanishing Private (1942). Et pour mettre un peu d'humour dans ce conflit, c'est Pat Hibulaire qui se trouve être son sergent. Alors qu'il se trouve engagé en tant que peintre en camouflage, en train de recouvrir un canon, le canard reçoit la visite de son supérieur, le sergent Pat ; mais après avoir bien observé le canon repeint de couleurs voyantes, Pat est hors de lui et ordonne au canard de faire en sorte qu'il soit difficile à voir. Pour son plus grand malheur, c'est finalement ce que fera Donald, qui, à l'aide d'une peinture invisible empruntée au laboratoire expérimental de la base, fera tout bonnement disparaître l'énorme canon, provoquant la stupeur du sergent.

Pat s'apercevra bien vite que le canon anti-aérien, au lieu d'avoir été enlevé, est en réalité bien là et qu'il a été rendu grâce à la peinture invisible expérimentale appliquée par Donald. Bien décidé à lui donner une leçon et après l'avoir trouvé dans le canon, le sergent envoie par mégarde Donald dans le seau de peinture, le rendant de fait... invisible ! S'ensuivra alors une course poursuite énergique en dehors de la base entre un Donald, devenu invisible par chance, fuyant un Pat, agacé au plus au point, qui devra bientôt donner des explications convaincantes au général, lequel ne voit pas le moins du monde de "petit gars qu'on ne peut pas voir" dans les parages...

Avec un scénario-comédie imaginé par Carl Barks et une musique originale signée Oliver Wallace, The Vanishing Private est sûrement un des meilleurs exemples de la rivalité entre Donald et le sergent Pat pendant la seconde guerre mondiale, au même titre que le sera par la suite l'excellent Sky Trooper (1942). Alors que le canard se montre plus enthousiaste que jamais à l'idée de combattre, sans jamais vraiment savoir comment s'y prendre, Pat fait preuve d'autorité et se montre sournois vis à vis de Donald, qu'il considère bien souvent comme un sous-fifre. Cette situation rend Donald d'autant plus sympathique malgré ses nombreuses gaffes, et les gags avec le sergent Pat encore plus hilarants.

The Vanishing Private, teinté d'humour et de gags visuels divertissants et imaginatifs, nous ferait presque oublier son caractère de propagande de guerre, faisant apparaître l'armée comme agréable et amusante, où se recouvrir de peinture invisible devient un bon moyen pour jouer avec ses supérieurs. Entre autres chansons populaires de l'armée, Donald chante "The Army's Not The Army Anymore", une musique phare déjà été utilisée dans Donald Gets Drafted. The Vanishing Private constitue enfin un des rares courts métrages dans lequel Donald ne perd pas son sang-froid, Pete lui volant ce titre le temps de l'histoire. Mieux : le court métrage offrira même au canard, dans la scène finale, une occasion rêvée d'avoir le dessus sur son insupportable sergent...

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 25 septembre 1942 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack King
Jack Atwood (assistant réalisateur)

Animation :
Judge Whitaker
Art Scott
Paul Allen
Hal King
Ed Love
Charles A. Nichols
Wolfgang Reitherman
Bill Tytla
Bill Herwig (layout) 

Scénario :
Carl Barks (story director)

Musique originale :
Oliver Wallace
"The Army's Not the Army Anymore"
"Here We Go 'Round the Mulberry Bush"

Voix originales :
Clarence Nash (Donald)
Billy Bletcher (Pat)

L'équipe
img
Jack King Réalisateur
img
Oliver Wallace
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
img
Billy Bletcher
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item