tresorsdisney
Chargement...

Blue Rhythm (Rythme en Bleu) (1931)

Résumé Mickey et son  jazzband composé de Minnie, Pluto, Clarabelle et Horace se retrouvent pour jouer l'air "St. Louis Blue...



Résumé
Mickey et son jazzband composé de Minnie, Pluto, Clarabelle et Horace se retrouvent pour jouer l'air "St. Louis Blues" dans une salle de concert...

Analyse
Dans les années 1930-1931, Mickey incarnait souvent le rôle de chef d'orchestre ou joueur de musique d'un spectacle dans des courts métrages où la musique prime sur l'action et le scénario, à l'exemple de The Barnyard Concert (1930) dans lequel Mickey organise un concert à la ferme. Blue Rhythm n'échappe pas à cette règle et donne l'occasion à la souris de diriger un orchestre composé de Minnie, Pluto, Horace Horsecollar et Clarabelle Cow qui prend place, au lieu de basse-cour, dans une salle de théâtre. Les amis forment ce qu'on appelait alors le gang de Mickey, un petit groupe qui suivra la souris dans plusieurs de ses aventures.

Cet univers du divertissement, et même des spectacles de vaudeville, Mickey y a évolué depuis ses premiers films à travers de nombreuses séquences musicales, y compris du ragtime, du jazz, etc... Plus tard des scènes de cartoons comme Mickey's Gala Premier (1933) feront d'ailleurs référence à des films ou des acteurs de cinéma. Cela fait dire à Steven Watts que Disney avait une dette vis-à-vis de cette industrie du divertissement ; vu sous cet angle, la souris renvoyait ainsi la balle à ceux qui l'avait vu  naître mais d'un autre côté, c'était aussi un bon moyen d'alimenter les histoires et de populariser les cartoons de Mickey Mouse auprès du public.

Nous nous sommes aperçus qu'ils veulent plus pour rire. Nous avons appris après de dures leçons, aussi, que le public veut ses héros. Et surtout, nous avons appris que le public américain aime la musique sur laquelle on peut danser - Walt Disney dans une interview de 1931 



Le concert de Blue Rhythm s'ouvre par l'interprétation de Mickey au piano de l'air St. Louis Blues, bien vite rejoint à l'accompagnement par le chant de Minnie. Peu après, la souris prend la tête d'un groupe de neuf musiciens et se lance dans une version orchestrée de "St. Louis Blues" de W. C. Handy, un morceau de blues à l'origine qui, fort de son succès dans les années 1920, devint rapidement un air de jazz populaire, repris entre autres par Louis Armstrong. St. Louis Blues est d'ailleurs joué tout au long du court métrage indifféremment par Mickey et ses musiciens. La souris réalise enfin un solo avec sa clarinette, dans une parodie du chanteur et musicien de jazz bien connu à l'époque, Ted Lewis.

Pluto apparaît ici étrangement sous une apparence humaine, en tant que musicien jouant du trombone sur la scène. Avec The Moose Hunt (1931) dans lequel il prononce quelques mots, c'est l'une des rares fois où le fidèle compagnon de Mickey est plus ou moins anthropomorphisé, les animateurs lui ayant exceptionnellement prêté des caractères humains tels que jouer du trombone, avoir des mains ou parler. Pluto rejoint ainsi les autres animaux musiciens de l'orchestre tels le cochon jouant du cornet ou encore les deux chèvres violonistes. Ces caractéristiques humaines semblaient ne pas vraiment correspondre au personnage, ce qui explique à priori pourquoi ils ont été abandonnés par la suite, Pluto redevenant de facto un chien ordinaire.

Les prestations de Horace jouant sur un ensemble de tambours et de xylophones et Clarabelle à la contrebasse sont, elles, moins inattendues ; depuis leurs débuts dans la série, ces derniers ont, en effet, bien vite délaissé leur caractère animalier pour mieux rentrer dans le costume de personnages anthropomorphiques. La souris se révèle enfin particulièrement brillante dans le costume d'artiste, endossant tour à tour les rôles de pianiste, de chanteur de scat, chef d'orchestre et clarinettiste. Blue Rhythm figure vraisemblablement comme point de départ pour les courts métrages qui suivront, à l'image de Mickey's Revue (1932) ou encore The Band Concert (1935), le premier cartoon de la série réalisé en Technicolor.

Blue Rhythm rend un vibrant hommage au blues, et plus largement au jazz, invitant le spectateur à danser et à s'amuser. Indépendamment de sa musique entraînante, l'une des principales forces du court métrage réside dans la mise en scène d'un concert monté par un Mickey énergique et son gang de musiciens. Walt cherchait toujours à améliorer ses films et souhaitait que le prochain soit meilleur que le précédent ; Blue Rhythm n'est pas en reste. Bien que surtout axé sur la musique, il propose des effets visuels innovants, comme les jeux d'ombre/lumière et de perspective dans la scène d'ouverture et une interaction amusante entre Mickey et son piano, faisant écho à celle, autrement plus agitée, de The Jazz Fool (1929).

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 18 août 1931 (États Unis) par Columbia Pictures
Noir & Blanc

Autre(s) date(s) :
8 août 1931 ?
25 août 1931 : dépôt de copyright
25 août au 16 septembre 1931 : sortie à Los Angeles au Grauman's Chinese Theatre

Réalisation :
Burt Gillett

Animation :
Les Clark
Johnny Cannon
Dick Lundy
Jack Cutting
Jack King
Tom Palmer
Norman "Norm" Ferguson
Frenchy de Tremaudan
Charlie Byrne
Rodolfo "Rudy" Zamora
Joseph "Joe" D'Igalo
Hardie Gramatky
Harry Reeves
Frank Tipper
Cecil Surrey
Edward "Ed" Benedict (assistant animateur)

Musique :
"St. Louis Blues" (W. C. Handy)

Voix originales :
Walt Disney (Mickey)
Marcellite Garner (Minnie)

L'équipe
img
Burt Gillett Réalisateur
img
Les Clark Animateur
img
Dick Lundy Animateur
img
Jack King Animateur
img
Marcellite Garner
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item