Chargement...

Alice Stage Struck (1925)

Résumé Alice et sa troupe donnent une représentation de "la Case de l'Oncle Tom". Après avoir été assommée accidentellem...



Résumé
Alice et sa troupe donnent une représentation de "la Case de l'Oncle Tom". Après avoir été assommée accidentellement par une pile de journaux pendant le spectacle, la fillette s'évanouie et rêve qu'elle se retrouve à Cartoonland au pôle nord avec son chat Julius...

Analyse
Après le départ de la jeune actrice Dawn Evelyeen Paris, qui avait interprété le rôle d'Alice pour le seul court métrage Alice's Egg Plant (1925) en remplacement de Virginia Davis, Walt et Roy firent de nouveau appel à la fillette de cinq ans et demi qui avait tenu le rôle principal pour le court métrage Alice Solves the Puzzle réalisé en février de la même année : Margie Gay. Cette dernière devait jouer non seulement dans le prochain Alice Loses Out mais aussi dans vingt-neuf autres épisodes de la série ; avec trente-uns films au total, Margie Gay dépasserait de loin Virginia Davis en terme de participations, rendant ainsi la fillette aux cheveux bruns la plus prolifique des Alice de Disney.

Mis en chantier sous le titre Alice's Uncle Tom's Cabin, en référence au roman Uncle Tom's Cabin publié par Harriet Beecher Stowe en 1852, la production d'Alice Stage Struck s’étala sur avril et mai 1925. Pour les scènes en prise de vue réelles, l'équipe de tournage des studios de Kingswell Avenue fit de nouveau appel à la nièce de Lilian Bounds, Marjorie Sewell – cette dernière avait déjà joué dans des scènes live-action d'Alice Gets in Dutch (1924) – ainsi qu'à Leon Holmes et à d'autres enfants.

Dans Stage Struck, Alice, qui interprète le rôle d'Eva sur la scène, se retrouve à la suite d'un accident plongée en plein rêve dans le monde de Cartoonland au pôle nord ; en compagnie de son chat Julius, la fillette construit un bonhomme de neige. Mais alors que le chat s'amuse à tirer des boules de neige, l'une d'elles atterrit malencontreusement sur un ours qui passait non loin. Peu de temps après, les deux amis sont poursuivis par l'ours Pete et courent se réfugier près une cabane. Pendant qu'Alice se cache à l'intérieur, Julius se dispute avec Pete. Pour se sortir de cette mauvaise passe, les deux amis organisent une fuite qui se poursuivra à travers la banquise...

Alice Stage Struck reprend, en apparence, la même trame qu'un Alice's Wild West Show, dans lequel la fillette donnait un spectacle avec son "gang" d'amis pour les enfants du quartier. Avec une introduction en live qui permet de contextualiser la venue d'Alice à Cartoonland, et une scène finale où la fillette retourne dans le monde réel, Stage Struck renoue le temps d'un film avec le procédé live-action pourtant abandonné depuis environ huit mois dans la série. Walt estimant que les personnages animés étaient plus appropriés pour faire rire les gens, les récents Alice – à l'exemple de Cans the Cannibals – avaient ainsi vu leurs scènes live totalement effacées.

Une des principales nouveautés de Stage Struck consiste en l'apparence de Pete, passé momentanément de l'ours vilain à l'ours avec un chapeau haut-de-forme, délaissant au passage sa jambe de bois, sûrement plus pratique pour pourchasser ses adversaires dans le film. Stage Struck offre par ailleurs à Julius un rôle plus important que dans ses précédentes apparitions, faisant de lui un héros qui s'interpose face à l'ours Pete afin de sauver la fillette. Le teckel dont le corps est à l'origine de quelques gags visuels assez amusants n'avait pas énormément de personnalité ; cependant, il apparaîtra dans la série Alice jusqu'à la fin de l'année 1927, puis dans quelques cartoons d'Oswald et de la série Mickey, comme Plane Crazy.

La scène de la poursuite à travers le décor montagneux dans Stage Struck ou encore l'utilisation des mots à l'écran pour faciliter le dialogue entre Pete et Julius et fluidifier ainsi l'action sont quelques exemples de la volonté des animateurs d'améliorer tant l'animation que les scènes humoristiques. En 1930, à la faveur d'une ressortie sonorisée par Raytone Pictures, le cartoon fut alors renommé Alice Gets Stage Struck. Quelques années après cette ressortie, en 1933, les studios Disney s'inspireront à nouveau du roman Uncle Tom's Cabin, très populaire dans la culture américaine, pour le court métrage Mickey's Mellerdrammer.

Note
3/5

Détails
Date de sortie : 23 juin 1925 (États Unis) par M. J. Winkler Productions
Noir & Blanc (muet)

Autre(s) date(s) :
avril-mai 1925 : production
14 mai 1925 : fin de la production
29 mai 1925 : livraison de la bobine à M.J. Winkler
23 juin 1925 : première à New York au Rivoli Theater
30 juin 1925 ?
15 janvier 1930 : ressortie sonorisée sous le titre "Alice Gets Stage Struck"

Autre(s) titre(s) :
Alice's Uncle Tom's Cabin (titre de production)
Alice Stage Struck (titre de sortie 1925)
Alice is Stage Struck ?
Alice Gets Stage Struck

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Rollin "Ham" Hamilton
Thurston Harper
Ub Iwerks

Encre et peinture :
Lillian Bounds

Image :
Mike Marcus

Acteurs "Live" :
Margie Gay (Alice)
Leon Holmes
Marjorie Sewell
Joe Allen
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item