tresorsdisney
Chargement...

Thru the Mirror (De l'autre côté du Miroir) (1936)

Résumé Alors qu'il se trouve endormi, avec à ses côtés le livre Alice : Through the Looking-Glass , Mickey rêve qu'il passe à ...



Résumé
Alors qu'il se trouve endormi, avec à ses côtés le livre Alice : Through the Looking-Glass, Mickey rêve qu'il passe à travers un miroir...

Analyse
Thru the Mirror se veut une libre adaptation pour la série Mickey du livre de Lewis J. Carroll Alice : Through the Looking-Glass (1871), suite du premier roman Alice's Adventures in Wonderland (1865) dans laquelle une fillette, endormie, passe à travers le miroir de son salon et découvre un monde surréel où s'animent des pièces d'un jeu d'échecs et des personnages de contes.

La fascination de Walt Disney pour l'oeuvre de Lewis Carroll ne s'est jamais démentie depuis la première adaptation Alice's Wonderland (1923), préfigurant le lancement de toute une série – produite entre 1923 et 1927, consacrée aux aventures d'une jeune fille à Cartoonland. Avec le succès retentissant de Mickey et sa première technicolor en 1935 dans The Band Concert, on ne pouvait rêver mieux que la couleur pour adapter enfin le livre de L. Carroll pour la série.

Reprenant l'univers inversé et l'ambiance fantastique de ce monde, Thru the Mirror puise par ailleurs dans deux livres de Lewis Carroll. Alors que la façon de Mickey d'entrer dans ce monde tient bien de Through the Looking-Glass, certains personnages anthropomorphes, comme les cartes de jeu – qui finiront par pourchasser Mickey dans la dernière scène, sont eux directement issus de Adventures in Wonderland.

A la façon d'une Silly Symphony, Thru the Mirror rend ainsi les objets, d'ordinaire inanimés, vivants dans un monde réel. A travers les nombreuses références à l'univers d'Alice, Thru the Mirror passe pour un court métrage divertissant et surprenant, sans jamais laisser le spectateur dans l'ennui. Il marque, qui plus est, le retour au devant de la scène de Mickey dans un rôle en solo, une place qu'il avait délaissée un temps pour des apparitions avec Donald ou Dingo.

Mickey, plongé dans le rôle d'Alice, côtoie le fantastique et l'humour dans un même court métrage, livrant au passage un numéro digne de l'acteur et danseur Fred Astaire dans la scène où il danse avec à ses côtés un chapeau haut de forme, une canne et des gants. Un hommage au film Top Hat – sorti en 1935 – dans lequel un danseur de spectacle (Fred Astaire) réalisait un numéro de claquettes.

Graham Greene, dans une critique en 1936, avancera à ce propos : "Mr. Astaire est vraisemblablement susceptible d'incarner un Mickey Mouse humain. Il aurait pu être dessiné par M. Walt Disney, avec son esprit physique rapide, son agilité incroyable. Il appartient à un monde de fantaisie presque aussi libre que Mickey de la loi de la gravité.".

Dans un monde extraordinaire peuplé d'objets domestiques anthropomorphes, Mickey se retrouve réduit à la taille d'une vraie souris après avoir mangé une noix. Cette nouvelle situation ne l'inquiète pas, bien au contraire, il est décidé à s'amuser autant qu'il peut. L'une des scènes les plus mémorables du court métrage – peut-être aussi la plus bluffante du point de vue de l'animation – est sûrement celle où Mickey joue avec les cartes.

Peu après, la souris dansera avec la Reine de Coeur, provoquant ainsi la colère du Roi de Coeur décidé à régler son compte à Mickey dans un duel à l'épée. La Reine de Coeur, indirectement à l'origine de cet incident, passe pour une caricature de Greta Garbo, une célèbre actrice du cinéma américain, tandis que le Roi semble tout droit s'inspirer d'Henri VIII, tel que présenté dans le film The Private Life of Henry VIII (1933).

Note
4.5/5
Conservant l'esprit fantastique qui avait fait le succès de l'oeuvre de L. Carroll, Thru the Mirror se veut un vrai condensé de bonne humeur, d'aventure et de magie façon Mickey ! Il figure enfin parmi les rares courts métrages de la souris, à l'exemple de Brave Little Tailor (1938), à s'inspirer de la littérature pour enfants. A voir et à (re)voir sans modération !

Détails
Date de sortie : 30 mai 1936 (États Unis) par United Artists
Couleur (Technicolor)

Autre titre : "Through the Mirror" (titre du poster)

Réalisation :
David Hand

Animation :
Carl Barks
Hardie Gramatky
Dick Lundy
Bob Wickersham
Johnny Cannon
Ugo D'Orsi
Leonard Sebring
Bob Wickersham

Scénario :
William Cottrell
Joe Grant
Bob Kuwahara

Musique originale :
Frank Churchill
Leigh Harline
Paul J. Smith
"Marche Millitaire" (Schubert)

Voix originales :
Walt Disney (Mickey)

L'équipe
img
David Hand Réalisateur
img
Dick Lundy Animateur
img
Frank Churchill
Compositeur
img
Leigh Harline
Compositeur
img
Paul J. Smith
Compositeur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item