tresorsdisney
Chargement...

The Army Mascot (La Mascotte de l'Armée) (1942)

Résumé Pluto décide de prendre la place de la mascotte de l'armée... Analyse Avec l'entrée en guerre des États Unis en dé...



Résumé
Pluto décide de prendre la place de la mascotte de l'armée...

Analyse
Avec l'entrée en guerre des États Unis en décembre 1941, le gouvernement américain décida de s'installer aux studios Disney. L'arrivée de l'armée permit de sortir provisoirement d'une situation financière très difficile, fragilisée par la fermeture du marché européen entres autres. La production de nombreux courts métrages de guerre, dont quelques-uns à destination du grand public, visa ainsi à encourager les populations civiles à payer leurs impôts (The New Spirit), à souscrire aux bons de guerre ou encore à s'engager dans l'armée à l'image de Donald dans Donald Gets Drafted (1942). D'autres personnages sont aussi appelés à participer à leur façon à l'effort de guerre, à l'image de Minnie, rappelant avec Pluto dans Out of the Frying Pan Into the Firing Line (1942) l'importance de récupérer les huiles usagées...

Etre la mascotte de l'armée comporte, de toute évidence, un sérieux avantage : se voir servir par les soldats, tout au long de la journée, de copieux repas... Lorsque Pluto passe non loin d'une base militaire, il fera tout pour remplacer la mascotte occupant le titre et se voir ainsi servir à manger, quitte à user de différents stratagèmes, comme celui consistant à se déguiser en bouc. Mais une fois dans le rôle de mascotte, le chien s'aperçoit bien vite qu'au lieu de steak énorme que les militaires lui lancent, c'est en fait des boîtes de conserve qu'il reçoit ! Pluto sera peu après reconnu, ce qui ne manquera pas d'agacer le bouc Gunther, bien décidée à défendre son titre de mascotte et à lui rendre la pareille, dans un conflit ouvert avec le chien. Pluto parviendra t-il à "se poser" dans la base militaire et à rafler le titre ?

Sorti en mai 1942, The Army Mascot incarne le court métrage de guerre par excellence, dans lequel Pluto s'engage dans l'armée américaine, d'une façon amusante et, à vrai dire, assez éloignée des combats sur le front, pour une raison simple : il veut remplir son estomac ! Au début du conflit, Donald, par son caractère combatif et énergique, était naturellement pressenti pour prendre part directement à l'effort de guerre sur le front en tant que soldat de l'armée. A contrario, la question se posa différemment pour Pluto : comment faire de ce chien, d'un naturel calme et insouciant, un personnage capable de porter un message dans un court métrage de guerre ?

Le chien ne pouvant à l'évidence pas participer d'une quelconque manière à des opérations militaires aux côtés d'autres soldats, comme c'était le cas pour Donald, les animateurs imaginèrent un subterfuge ; Pluto pouvait prendre part de façon éloignée au conflit, dans des histoires plus amusantes que les courts métrages de guerre "classiques".  The Mascot Army remplit largement ce rôle et répond aux inquiétudes planant sur la place du chien en temps de guerre, le petit film parvenant à la fois à délivrer un message subtil, mais non moralisateur, et à rendre Pluto sympathique mais déterminé dans sa quête du titre de mascotte.

Comme auparavant en temps de paix face à Butch le boulegogue, Pluto se retrouve ainsi confronté à un autre personnage, un bouc portant le nom de Gunther, bien décidée à riposter face au chien. L'enjeu du conflit entre les deux est ainsi de savoir qui remportera le titre de mascotte. Ces nombreuses scènes de conflits, quoique très attendues, renforçaient l'idée d'un Pluto soldat, prêt à se battre et à ne "rien lâcher" face à l'ennemi. Pluto, même en temps de guerre, se bat toujours pour remplir son estomac insatiable, une habitude gloutonne qu'il avait attrapé plusieurs années auparavant...

Note
3.5/5
A la fois court métrage de guerre et de divertissement, The Army Mascot remplit sa mission de A à Z, montrant un Pluto très impliqué dans le conflit et délivrant au passage de nombreux gags mémorables. Une gageure pour un petit film où la vedette se trouve une place face à un Donald patriote et combatif dans Donald Gets Drafted (1942), un court métrage où le canard avait rejoint le conflit pour servir son pays de façon moins intéressée...

Détails
Date de sortie : 22 mai 1942 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Clyde Geronimi
Don A. Duckwall (assistant réalisateur)

Animation :
George Nicholas
Claude Smith
Nick Nichols
Norman Tate
Bruce Bushman (layout)

Scénario :
Carl Barks
Jack Hannah

Musique originale :
Frank Churchill

Voix originales :
Pinto Colvig (Pluto)

L'équipe
img
Clyde Geronimi Réalisateur
img
Jack Hannah Scénariste
img
Frank Churchill
Compositeur
img
Pinto Colvig
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item