Chargement...

Straight Shooters (1947)

Résumé Donald gère un stand de tirs dans une fête foraine et tente de tenir en échec ses neveux, déterminés à remporter plus de lots... ...


Résumé
Donald gère un stand de tirs dans une fête foraine et tente de tenir en échec ses neveux, déterminés à remporter plus de lots...

Analyse
L'année 1947 voit le rebond de la production des courts métrages de Donald, passant de cinq en 1946 à huit en 1947, marquant ainsi le début d'une nouvelle ère pour le canard. De nouveaux personnages émergeront ainsi sur le devant de la scène, à commencer par Pépé le grillon dans Bootle Beetle, ou encore Tic et Tac, apparus en 1943 dans Private Pluto, mais qui seront pour la première fois confrontés à Donald dans Chip an' Dale (1947). Parallèlement à ces courts métrages, Donald influencera de nombreuses bandes dessinées et publications dans le monde entier, donnant une nouvelle dimension au personnage. L'oncle Picsou apparaîtra ainsi pour la première fois aux côtés de son neveu Donald dans une histoire dessinée par Carl Barks, Christmas on Bear Mountain, publiée en décembre 1947.

En 1947, Donald surpassait de loin en popularité son principal rival, Mickey, dont la production des courts métrages avaient été freinée depuis 1942, avec deux films voire moins réalisés chaque année. Dans un article du New York Time Magazine de 1947, Frank Nugent soulignait ce changement historique, estimant que "Mickey était devenu contraint par son image policée. Donald n'avait pas de telles limites, il pouvait être diabolique".

Straight Shooters offre à Donald une occasion de plus de démontrer sa mauvaise fois face à ses neveux. Alors qu'il tient un stand de tir, l'irascible canard s'aperçoit que ces joueurs, très doués à la carabine, risquent de gagner plusieurs lots. Donald à un plan pour éviter ses clients de gagner : tricher à chaque occasion pour les faire perdre, y compris quand les joueurs sont ses propres neveux. Comme on peut s'y attendre, les triplés ne vont pas se laisser faire plus longtemps et vont riposter à leur oncle en imaginant un stratagème. Au terme d'un jeu de rôles assez bien mené, où Riri, Fifi et Loulou vont se déguiser en femme dans un décor égyptien pour attirer leur oncle dans un piège, Donald sera remit à sa juste place et recevra une petite leçon bien méritée de la part de ses neveux.

Note
4/5
L'histoire de Straight Shooters, assez prévisible par moments, conserve cependant tout son charme et son humour, avec un Donald et des neveux au plus haut de leurs formes. Le scénario imaginé par MacDonald MacPherson et Jack Huber semble, en effet, toujours rebondir sur de nouveaux gags, tous aussi rafraîchissants, maintenant le spectateur en haleine à chaque instant.

Détails
Date de sortie : 18 avril 1947 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack Hannah

Animation :
Bill Justice
Volus Jones
Judge Whitaker
Fred Jones
Thelma Witmer (background)
Yale Gracey (layout)

Scénario :
MacDonald MacPherson
Jack Huber

Musique originale :
Oliver Wallace

Voix originales :
Clarence Nash (Donald / Riri, Fifi & Loulou)

L'équipe
img
Jack Hannah Réalisateur
img
Oliver Wallace
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item