tresorsdisney
Chargement...

Mickey's Mellerdrammer (1933)

Résumé Mickey et ses amis donnent une représentation théâtrale de La Case de l'Oncle Tom ... Analyse En 1933, Mickey était de...



Résumé
Mickey et ses amis donnent une représentation théâtrale de La Case de l'Oncle Tom...

Analyse
En 1933, Mickey était devenu une des stars les plus populaires du cinéma américain. L'année précédente, la souris de Disney s'était même vue attribuer un Oscar spécial pour sa contribution à l'industrie du cinéma. Occupant le haut de l'affiche dans de nombreux courts métrages, Mickey Mouse dépassait de loin le simple phénomène de société. Alors qu'il atteignait son 56ème court métrage de production, Mickey's Mellerdrammer, Walt, conscient de la popularité de sa souris, songeait déjà à faire jouer Mickey aux côtés d'autres grandes stars du cinéma d'Hollywood. Ce sera chose faite avec Mickey's Gala Premier.

L'année précédent la sortie de Mickey's Mellerdrammer, la bande dessinée The Great Orphanage Robbery s'était inspirée du roman la Case de l'Oncle Tom. Dans cette histoire imaginée par Floyd Gottfredson, préfigurant les courts métrages Mickey's Mellerdrammer et The Klondike Kid, Mickey et Minnie avaient mis en scène une pièce de théâtre avec leurs amis devant un public afin de récolter de l'argent pour une association de bienfaisance. Cependant, la fin du comic était assez différente, Mickey partant à la poursuite de deux malfaiteurs ayant volé les dons récoltés pendant la représentation...

Mickey's Mellerdrammer est inspiré d'après le roman Uncle Tom's Cabin publié par Harriet Beecher Stowe en 1852. Jugé politiquement incorrect en raison de ses nombreux stéréotypes ethniques, ce court métrage n'incarne pas moins une profonde critique anti-esclavagiste des états du sud, au même titre qu'avait su le faire le roman d'origine de Stowe. Horace, interprétant le rôle de l'esclavagiste Simon Legree, se fait ainsi copieusement huer par le public lorsqu'il qu'il apparaît sur scène.

Clarabelle comme Mickey reprennent ici à leur compte l'humour blackface, plusieurs fois utilisé dans d'autres cartoons de Mickey. La technique consistant à se maquiller exagérément le visage en noir était en réalité inspirée du film The Jazz Singer (1927) dans lequel l'acteur Al Jolson, la tête recouverte de noir, poussait le cri devenu célèbre "Mammy". Ces différents stéréotypes raciaux sur les afro-américains seraient jugés offensants de nos jours ; cependant, il faut savoir que ces gags étaient appréciées par le public à l'époque où le film est sorti dans les salles de cinéma.

Mickey's Mellerdrammer marque les premiers pas à l'écran de Clara Cluck, une poule dissimulée dans le public et n'hésitant pas à lancer un œuf sur Horace en signe de rejet de l'esclavagisme, imitant ainsi les autres spectateurs lançant des légumes sur la scène. Clara Cluck apparaîtra à nouveau de façon plus remarquée aux côtés de Mickey dans Orphan's Benefit (1934), un court métrage où elle interprétera cette fois une chanteuse d'opéra.

Sûrement un des meilleurs courts métrages Mickey de l'année 1933, Mickey's Mellerdrammer se veut une adaptation aux allures mélodramatiques de La Case de l'Oncle Tom, évoquant une période marquante de l'histoire américaine, celle des états du sud esclavagistes – à l'exemple de l'hymne des états confédérés  Dixie entonné au début du film – et se voulant à la fois le reflet de l'époque à laquelle le film a été réalisé.

Selon Ron Barbagallo dans son essai A Blade of Grass, Mickey's Mellerdrammer marque une "étape innovante" pour un court métrage réalisé par Wilfred Jackson. Après 1932 en effet, de nouveaux changements ont été apportés, des backgrounds aux nuances dans les différents plans d'animation, en passant par les mouvements de caméra ; cela est particulièrement visible dans Mickey's Mellerdrammer où les détails sont soignés à chaque instant, de la simple planche de bois au brin d'herbe, renforçant l'impression selon laquelle le film paraissait avoir dix ans d'avance sur la concurrence...

Note
4.5/5
L'animation quasi parfaite accompagnée par un casting de haut niveau et une musique vibrante signée Frank Churchill constituent les meilleurs atouts de Mickey's Mellerdrammer. Jouant à fond l'auto-dérision et la parodie, le court métrage déborde de gags hautement divertissants, méritant à eux seuls de voir le film du début à la fin, sans nécessairement connaître la pièce de théâtre originale. L'ensemble du court métrage offre ainsi l'occasion à chaque personnage de montrer son meilleur potentiel – y compris Dingo dans le rôle de technicien – dans une ambiance "coulisse de théâtre" très appropriée à l'histoire.

Détails
Date de sortie : 18 mars 1933 (États Unis) par United Artists
Noir & Blanc

Autre(s) titre(s) :
"Mickey's Mellerdrama" (titre de production)
"The Mellerdrammer" 
"Mickey and Simon Legree" 
"Mickey's Little Eva"

Réalisation :
Wilfred Jackson

Animation :
Johnny Cannon
Les Clark
Ed Love
Frenchy de Tremaudan
Gerry "Clyde" Geronimi
Paul Fennell
Charles Couch
Hamilton Luske
Kevin Donnelly
Bill Roberts
Tom Palmer
Fred Moore
Marvin Woodward
Ben Sharpsteen
Roy Williams
Harry Reeves

Musique originale :
Frank Churchill
"Dixie" by Daniel Decatur Emmett
"My Old Kentucky Home" by Stephen Foster

Voix originales :
Walt Disney (Mickey)
Marcellite Garner (Minnie)
Pinto Colvig (Dingo)
Elvia Allman (Clarabelle Cow)
Billy Bletcher (Horace Horsecollar)

L'équipe
img
Wilfred Jackson Réalisateur
img
Les Clark Animateur
img
Clyde Geronimi Animateur
img
Frank Churchill
Compositeur
img
Marcellite Garner
Voix originale
img
Pinto Colvig
Voix originale
img
Billy Bletcher
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item