tresorsdisney
Chargement...

Fire Chief (Donald capitaine des pompiers) (1940)

Résumé Donald est capitaine de pompiers dans une caserne avec ses neveux... Analyse Donald est sans aucun doute l'autre nom d...



Résumé
Donald est capitaine de pompiers dans une caserne avec ses neveux...

Analyse
Donald est sans aucun doute l'autre nom du désastre. Lorsqu'il se retrouve capitaine d'une caserne de pompiers, assisté par ses neveux, il doit intervenir pour éteindre un incendie à l'extérieur. Sur le chemin, il s'aperçoit finalement que c'est sa propre caserne qui est en feu. Fire Chief se veut dans la même veine que le film The Garage (1920) avec Buster Keaton et Roscoe Arbuckle, dans lequel deux pompiers appelés à l'extérieur finissent par se rendre compte que leur propre caserne est en feu. Cependant, c'est ici Donald qui est, malgré lui, à l'origine de l'incendie.

Les ressemblances avec le film réunissant Keaton et Arbuckle s'arrêtent là ; Donald se montrant incapable de maîtriser le feu, le bâtiment sera entièrement réduit en cendres, de la même façon que la camion de pompiers. Fire Chief, dans la même trempe que Good Scoots (1939), est aussi un bon exemple de la manière dont Donald se montre incompétent, et à la fois autoritaire, pour commander ses neveux Riri, Fifi et Loulou.

Dans les années 1940, Donald exerce successivement différents métiers à l'écran, qu'il s'agisse de pompier, nettoyeur d'horloge (Clock Cleaners), groom dans un hôtel (Bellboy Donald) ou encore explorateur (Frank Duck Brings ‘Em Alive). Cependant, contrairement à d'autres courts métrages comme The Riveter (1940) dans lequel Pat Hibulaire incarne son chef de chantier, Donald semble ici n'avoir aucun supérieur hiérarchique pour le commander, ce qui peut aussi, on le comprend, avoir certains inconvénients pour le canard...

Fire Chief met sur le devant de la scène un thème musical d'ouverture inédit dés le début du cartoon, au moment de la présentation des titres ; ce thème sera d'ailleurs réutilisé tour à tour dans Window Cleaners, Timber (1941), Donald Duck and the Gorilla (1944) ou encore Commando Duck (1944), avant de céder sa place dés 1947 au célèbre "Who's got the sweetest disposition ? One guess -- guess who !", chanson qui sera reprise dans la plupart des courts métrages de la série jusque dans les années 1950.

Note
4/5
Rappelant à biens des égards Mickey's Fire Brigade (1935), dans lequel Donald occupait déjà le rôle de pompier aux côtés de Mickey et Dingo , Fire Chief se veut un cran au dessus concernant le comique de situation. Débordant de gags et de situations toutes plus abracadabrantesques et amusantes les unes aux autres, dont celui de la chaudière dans laquelle Donald se retrouve enfermé, Fire Chief figure parmi les courts métrages intemporels de Donald, à voir et à revoir sans modération.

Détails
Date de sortie : 13 décembre 1940 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack King

Animation :
Ed Love
Art Moore
Ted Bonnicksen

Scénario :
Carl Barks
Jack Hannah

Musique originale :
Paul J. Smith

Voix originales :
Clarence Nash (Donald, Riri, Fifi & Loulou)

L'équipe
img
Jack King Réalisateur
img
Jack Hannah Scénariste
img
Paul J. Smith
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item