Chargement...

Pluto at the Zoo (Pluto au zoo) (1942)

Résumé Trouvant son os trop petit, Pluto ressent l'envie irrésistible d'aller en dérober un, plus gros, à un lion endormi dans...



Résumé
Trouvant son os trop petit, Pluto ressent l'envie irrésistible d'aller en dérober un, plus gros, à un lion endormi dans le zoo...

Analyse
Pendant la seconde guerre mondiale, Pluto est l'un des rares personnages des studios Disney avec Donald à apparaître à la fois dans des courts métrages de guerre (The Army Mascot) et de divertissement comme Pluto at the Zoo. Lorsque sa série a officiellement démarrée en 1937, Pluto s'est montré sous un nouveau jour, celui d'un chien très indépendant qui erre en ville à la découverte d'endroits insolites. Ce n'était plus seulement le chien domestique de Mickey, cantonné à un second rôle, mais un personnage central, qui plus est sans parole, qui pouvait occuper à lui seul la tête d'affiche comme dans Pluto at the Zoo où il est l'unique vedette du film.

Selon John Grant, c'est en 1942 que la carrière de Pluto prit un tournant décisif ; le personnage se trouve ainsi au centre de plusieurs histoires, dévoilant différents aspects de sa personnalité ; tombant ici amoureux de Dinah le teckel (The Sleepwalker), étant confronté là au difficile rôle de père (Pluto Junior) ou encore devant participer à l'effort de guerre en entrant dans l'armée (The Army Mascot, 1942), le chien de Mickey du faire face à autant de situations très différentes.

Pluto at the Zoo est amusant par les rencontres de Pluto avec les animaux du zoo, le lion, le kangourou, le gorille ou encore les crocodiles. L'essentiel des gags et de l'action repose ainsi sur le fait que le chien n'a pas conscience du danger, il prend de grands risques lorsqu'il essaye de dérober l'os du lion derrière sa cage. Ce type de scénario, où Pluto est à la recherche d'os, n'est pas nouveau dans la série ; il avait ainsi déjà été au centre de Sleepwalker ou encore de T-Bone For Two (1942) où Pluto cherchait à dérober l'os de son ennemi juré Butch. Mais cette fois-ci, il se trouve face à de nouveaux ennemis, qui ne sont plus les chiens qu'il affrontait auparavant ; Pluto est ainsi mis à l'épreuve dans un endroit, le zoo, où il n'était jamais allé avant.

Contrairement aux autres films précédents, où les sentiments de Pluto étaient mis en avant, c'est ici l'absurde qui prime. Le pantomime de Pluto, cherchant par tous les moyens à dérober un os, est un ainsi des meilleurs éléments de l'histoire.

Note
3.5/5
Avec un scénario simple et prévisible, Pluto at the Zoo n'en reste pas moins un petit film divertissant où le fidèle ami de Mickey se montre sous un de ses meilleurs jours...

Détails
Date de sortie : 20 novembre 1942 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Clyde Geronimi
Ralph Chadwick (assistant réalisateur)

Animation :
John Lounsbery
Hugh Fraser
George Nicholas
Charles A. Nichols
Norman Tate
Thor Putnam (layout)

Musique originale :
Oliver Wallace

Voix originales :
Pinto Colvig (Pluto)

L'équipe
img
Clyde Geronimi Réalisateur
img
Oliver Wallace
Compositeur
img
Pinto Colvig
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item