tresorsdisney
Chargement...

Alice Hunting in Africa (Alice Chasse en Afrique) (1924)

Résumé Alice se rend en Afrique pour participer à un safari et, parcourant la savane à dos d'âne, la fillette compte chasser un ou...



Résumé
Alice se rend en Afrique pour participer à un safari et, parcourant la savane à dos d'âne, la fillette compte chasser un ours. Changeant de monture pour un chameau, elle rejoint ensuite son chat Julius qui conduit un éléphant. Julius, ayant aperçu un hippopotame endormi puis un aigle. Alors qu'il poursuit son chemin, l'éléphant sur lequel se trouve Julius est prit d'une peur panique après avoir aperçu une souris ! Alice tente alors d'attraper la souris tandis que Julius se met à tirer sur plusieurs animaux, un lion, une girafe et un guépard...

Analyse
Peu après la signature du contrat avec Margaret Winkler pour le lancement d'une première série d'Alice comedies, Walt envoya à son nouveau producteur la bobine d'Alice’s Day At Sea le 15 décembre 1923. Mais ce court métrage, dont l'histoire semblait pourtant assez proche de celle d'Alice's Wonderland, n'était pas du goût de M.J. Winkler qui exigeait "plus de gags et de situations comiques" pour les productions futures. Alice's Day At Sea était, concernant le producteur, seulement "satisfaisant", autrement dit moyen. Walt Disney, soucieux d'améliorer ses films, ne prit pas ces remarques à la légère et lança peu après une nouvelle aventure, Alice Hunting in Africa, dans laquelle la fillette serait en prise avec des animaux de la savane au cours d'un safari.

La production commença en décembre 1923, avec le tournage de scènes live sur un terrain vague loué 10$ par mois, situé entre Hollywood Blvd et Rodney Drive, où les scènes étaient tournées en plein air devant une toile blanche accrochée à un panneau. Les scènes animées ont quant à elles été réalisées dans les locaux habituels McRae & Abernathy, situés au 4651 Kingswell Avenue. L'équipe de production d'Alice Hunting in Africa était, à l'exception d'Ann Loomis, la même que celle de Alice's Day At Sea, Virginia Davis interprétant le rôle de la fillette à l'écran (en revanche, les scènes live ayant été perdues, impossible de savoir si la fillette apparaissait dans le film avec d'autres enfants acteurs, comme le suggère l'affiche).

Quelques semaines plus tard, le 21 janvier 1924, Alice Hunting in Africa était achevé et Walt envoya la bobine à son distributeur en vue de la distribution. La critique ne se fit pas attendre bien longtemps : le distributeur hésitait à distribuer le film, craignant un flop commercial. Alice Hunting in Africa, en dépit d'une "grande amélioration sur le timing", et d'un sujet accrocheur, ne comprenait "pas assez de situations comiques". Le manque d'humour était selon Winkler la seule raison pour laquelle Alice Hunting in Africa n'avait pu être commercialisé dans certains endroits, où les exploitants de salles avaient rejeté en bloc le nouveau Alice. Le distributeur encourageait Disney à améliorer ce problème dans les prochains films de la série, rappelant que les standards de production "devaient être d'un niveau beaucoup plus élevé".

Disney Bros. Studio était entré dans une période où il fallait "produire les épisodes les uns après les autres sur un maigre budget" comme Walt le décrira plus tard. Passé l'échec de Alice Hunting in Africa, Walt pensait malgré tout que la série était en pleine ascension et qu'il fallait continuer à améliorer les gags et les histoires de ses films. En août 1924, Charles Mintz, qui avait prit dans l'intervalle la direction de M.J Winkler Productions, demanda à Walt Disney de revoir entièrement Alice Hunting in Africa. Selon Mintz, sa société "avait perdu beaucoup d'argent à chaque fois que le film avait été projeté" devant des potentiels distributeurs, et l'histoire ne pouvait pas être acceptée en l'état. Il envoya ainsi George Winkler à New York pour conseiller Disney sur l'amélioration à apporter à Alice Hunting in Africa, en vue d'une nouvelle sortie en salles.

Walt se montra d'abord réticent à l'idée de Mintz, estimant que sa situation financière était trop fragile. Mais après l'insistance du distributeur, le Maître finit par céder et confia à ses animateurs le soin de rénover le film de long en large ; des scènes live du début furent ainsi supprimées et l'animation fut partiellement modifiée par Rollin Hamilton, Thurston Harper et Ub Iwerks. Après la refonte d'Alice Hunting in Africa, Charles Mintz demanda sans perdre de temps à ce que le film soit diffusé dans les salles dés novembre 1924. Même revu de A à Z, le film restait un flop et ne rencontra pas le succès espéré. Quelques mois après, Disney plancha sur une nouvelle adaptation d'Alice Hunting in Africa sous le titre Alice in the Jungle, qui sortit le 15 décembre 1925. Cette nouvelle version revisite entièrement Alice Hunting in Africa, tout en prenant soin d'en recycler, maladroitement, les scènes live. On retrouve ainsi Virginia Davis, qui avait quitté la série depuis plusieurs mois, aux côtés de la nouvelle héroïne d'Alice, désormais incarnée par Margie Gay...

Note
1.5/5

Détails
Date de sortie : 15 novembre 1924 (États Unis) par M.J. Winkler Productions
Noir & Blanc (muet)

Autre(s) date(s) :
décembre 1923 - janvier 1924 : tournage des scènes live
21 janvier 1924 : livraison de la bobine à M.J. Winkler
? octobre 1924 : rénovation du film

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Walt Disney
Rollin Hamilton
Thurston Harper
Ub Iwerks

Encre et peinture :
Kathleen Dollard
Ann Loomis

Scénario :
Walt Disney

Caméra :
Roy E. Disney

Acteurs "Live" :
Virginia Davis (Alice)

L'équipe
img
Virginia Davis
Acteur live
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item