tresorsdisney
Chargement...

Great Guns (Aux Armes !) (1927)

Résumé Le pays d'Oswald est en guerre et, comme beaucoup de volontaires, le lapin chanceux s'engage dans l'armée et se ret...



Résumé
Le pays d'Oswald est en guerre et, comme beaucoup de volontaires, le lapin chanceux s'engage dans l'armée et se retrouve bientôt sur le front dans les tranchées...

Analyse
A partir de septembre 1927, la production des cartoons d'Oswald s’accéléra, si bien qu'un épisode sortait désormais tous les quinze jours : The Mechanical Cow (3 octobre), Great Guns (17 octobre) et All Wet (31 octobre). Le lapin chanceux connaissait alors un véritable succès tout comme ses cartoons qui étaient diffusés dans les plus grandes salles de cinéma du pays, à l'image du Colony Theater de New York. Oswald prend pour la première fois les armes dans Great Guns, le cinquième court métrage de la série du lapin chanceux produit par Disney Bros. Studio pour Universal.

Great Guns passe pour un remake de Alice’s Little Parade (1926), dans lequel le chat Julius combattait une armée de rats, tout en ayant ajouté ce qui manquait au cartoon d'Alice, dont l'animation fluide des personnages. Comme le lapin chanceux, Mickey sera à son tour confronté à la grande guerre dans le court métrage The Barnyard Battle (1929), un classique dans lequel la souris combat avec d'autres soldats une armée entière de chats munis de casques à pointe, rappelant étrangement ceux portés par les Allemands lors de la première guerre mondiale.

A l'instar du petit film avec Mickey, les animateurs ont ici réussi le tour de force, malgré le thème sérieux abordé, de glisser habilement quelques gags. Lorsque Oswald se retrouve blessé par un boulet de canon, c'est sa petite amie Fanny, infirmière de la Croix Rouge, qui vient le soigner. Après avoir passé les différents morceaux du lapin dans un shaker, qu'elle renverse une fois agité, Oswald réapparaît par magie comme il était auparavant.

Un des gags les plus amusants de Great Guns est sûrement celui où les deux avions se battent dans le ciel avec leurs ailes. "Oswald est un héros en action dans les tranchées et [se trouve dans] une situation où deux avions se battent entre eux comme dans un pugilat." écrivait un critique du Moving Picture World. Le Motion Picture News estimait quand à lui que le court métrage "était plein à craquer d'humour" avant d'ajouter : "Cette série promet de devenir populaire dans toutes les cinémas si le standard actuel est maintenu."

La représentation de la guerre dans Great Guns est, assez étrangement, très positive pour un dessin animé, malgré les scènes de combat parfois peu amusantes pour les enfants. Oswald se bat pour son pays mais par dessus tout, il ne peut pas supporter d'être séparé de sa petite amie. L'idée qu'elle se trouve dans un hôpital pour soigner les blessés, non loin du champ de bataille, est un argument de plus pour le lapin de se battre et de gagner la guerre pour la retrouver à la fin.

Great Guns n'en reste pas moins un court métrage réussi du lapin chanceux, avec des gags ingénieux toujours divertissants. La façon dont s'enchaînent les gags, et en général le rythme effréné de l'action, étaient des choses que le public pouvait trouver attrayant dans ces films. Tout ce qui avait fait, et fera par la suite, le succès de la série.

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 17 octobre 1927 (États Unis) par Universal Pictures
Noir & Blanc

Autre(s) date(s) :
15 septembre 1927 : dépôt de copyright par Universal
10 octobre 1927 : première au Colony Theater de New York
29 février 1932 (États Unis) : ressortie sonorisée par Walter Lantz Productions

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Ub Iwerks
Hugh Harman
Friz Freleng
Rollin "Ham" Hamilton
Ben Clopton
Norm Blackburn
Les Clark
Paul Smith

Caméra :
Mike Marcus

Musique :
Robert Israel (2007)

L'équipe
img
Hugh Harman Animateur
img
Les Clark Animateur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item