tresorsdisney
Chargement...

Alice's Wild West Show (1924)

Résumé Alice et ses amis montent un spectacle sur le Far West pour les enfants du quartier... Analyse La production des premiers cou...

Par
Publié le 1 mai 2014

Résumé
Alice et ses amis montent un spectacle sur le Far West pour les enfants du quartier...

Analyse
La production des premiers courts métrages de la série Alice se caractérise par des délais de réalisation très serrés, imposés par le contrat signé avec M.J Winkler. A la fin février 1924, Disney avait achevé et livré à M.J. Winkler les trois premières comédies Alice : Day At Sea, Hunting in Africa et Spooky Adventure. Dans chacune de ses nouvelles productions, Walt s'efforçait d'accentuer l'humour, d'améliorer telle ou telle prise, de cadrer au mieux le personnage, etc... L'équipe était sous pression mais le jeu en valait la chandelle et bientôt, le travail de Walt paya.

Enthousiasmé, Winkler écrivit bientôt une lettre à Walt le félicitant pour Alice's Spooky Adventure et l'incitant à poursuivre ses efforts dans la bonne direction : "Je suis très optimiste quant à l'avenir et je pense que nous avons quelque chose ici dont nous serons tous fiers." La série Alice était désormais diffusée par Winkler dans plusieurs états américains, dont le sud du New Jersey, la Pennsylvanie, le Delaware, le Maryland et le district de Columbia.

Alice's Wild West Show est le quatrième épisode de la série Alice comedies, tout juste commencé l'année précédente en 1923. Walt et son équipe se trouvaient alors dans un immeuble situé Kingswell Avenue à Los Angeles ; au fur et à mesure que le travail sur les Alice avançait, le staff manqua bientôt de place ce qui poussa Walt à déménager ses locaux dans l'immeuble voisin. Le 24 février 1924, la petite équipe composée de Walt, Roy, Rollin Hamilton, des encreurs et peintres Kathleen Dollard, Ann B. Loomis et Lillian Bounds quitta les bureaux de McRae & Abernathy et emménagea à côté de l'épicerie du coin au 4649 Kingswell Avenue, dans un petit magasin qu'ils louaient pour 35$ par mois. Les frères Disney louèrent aussi un garage séparé qu'ils aménagèrent en bureau.

Au courant de l'année, Disney s'aperçut que le métier d'animateur, qu'il avait appris à Kansas City, n'était pas vraiment fait pour lui, préférant nettement le métier de réalisateur et de metteur en scène. Cette qualité saute aux yeux dans Alice's Wild West Show, à la fois animé en partie et réalisé par Disney, où les péripéties de la fillette s'enchaînent de façon intelligente. Deux mois après, Walt déléguera l'animation des cartoons à d'autres talents comme Ub Iwerks, alors installé à Kansas City.

Alice's Wild West Show marque qui plus est une des premières participations d'une jeune recrue des studios Disney Brothers, Rollin Clare Hamilton, lequel avait rejoint l'équipe en février 1924 au moment de la production de Alice's Spooky Adventure. L'essentiel de la production commença en février 1924. Dans Alice's Wild West Show comme dans d'autres courts métrages d'Alice, le recours à l'action "live" prévalait alors sur l'animation, beaucoup plus compliquée à mettre en place. L'essentiel du film laisse ainsi place à des scènes tournées en live avec Alice comme personnage principal au détriment de l'animation, utilisée avec parcimonie. Qui plus est, les scènes d'action "live" devaient être tournées et achevées en une seule prise, ceci en raison du manque d'argent.

Alice, interprétée par la jeune Virginia Davis, se retrouve une nouvelle fois confronté à Tubby O'brien et sa bande, venus pour troubler son spectacle sur le Far West. La fillette fait équipe cette fois-ci avec un chien blanc, et non plus un chat noir de cartoon comme cela avait été le cas auparavant. Après avoir vu le film, M.J Winkler suggéra rapidement à Walt "d'utiliser autant que possible le chat" noir dans ses cartoons et de "ne pas avoir peur de le laisser faire des choses ridicules". C'est sans rappeler que Winkler venait de perdre les droits sur la série Felix le Chat de Pat Sullivan.

Walt suivra l'idée et le chat noir, qui prendra par la suite la forme définitive de Julius, fera son retour dans le court métrage suivant, Alice's Fishy Story. Dans une interview, Virginia Davis se souvient qu'Alice's Wild West Show était un de ses films préférés parce qu'elle "était un vrai garçon manqué". La petite fille aimait aussi jouer aux côtés d'autres enfants du quartier, recrutés alors pour jouer le rôle de figurants ; la nièce de Lillian Bounds, Marjorie, apparaît d'ailleurs avec les autres enfants parmi le public venu assister au spectacle.

Les combats entre cow-boys et indiens ont toujours passionné les enfants. C'est en tout cas ce que pense Alice et ses amis en mettant en scène un spectacle destiné aux enfants du quartier sur le thème de la conquête de l'Ouest, sujet bien connu par les américains. Tout se passe bien jusqu'au moment où Tubby O'brien et ses amis arrivent pour perturber le spectacle ; la jeune Alice doit alors trouver un stratagème pour attirer de nouveau l'attention de son public, en narrant ses propres aventures dans l'ouest américain.

C'est alors qu'elle se retrouve plongée en plein coeur de l'ouest sauvage, dans une diligence pourchassée par des Indiens qui tirent des flèches sur la voiture. Dans la deuxième séquence animée, Alice se retrouve shérif dans un saloon où elle fume un cigare tout en assistant à un spectacle. Pendant ce temps, le bandit Wild Bill essaye de voler le coffre fort : Alice intervient alors pour l'arrêter et une fusillade commence.

Les critiques de M.J Winkler permettaient à Walt d'avoir un regard extérieur objectif sur ses productions : "nous pensons que vous pouvez signaler les défauts et les chances d'amélioration que nous ne pouvons pas voir" écrira t-il. En perfectionniste, Walt n'hésitait pas à demander l'opinion de Winkler sur ses comédies d'Alice.

Dans une lettre adressé à Walt, Margaret manifesta son enthousiasme après avoir vu le cartoon et trouva dans Wild West Show "un très bon sujet ... Si Walt pouvait rendre tous ses courts métrages aussi bons que Wild West Show, il n'y aurait absolument rien à redire". Elle suggéra cependant "d'améliorer un peu la comédie". Concernant le casting, le distributeur trouva excellente l'idée "d'employer les enfants qui avaient joué dans [les] deux films précédents" (Spooky Adventure et Wild West Show).

Alice’s Wild West Show sortit en salles le 1er mai 1924 et reçut des critiques positives de la part des journaux américains. Le Motion Picture News salua "une nouvelle combinaison d'acteurs réels et de dessins animés... c'est très amusant et tout tout à fait divertissant."

Le Moving Picture World en fit autant : "Dans ce film produit par Walter Disney et distribué par M.J Winkler, une utilisation intelligente est faite du film et du travail d'animation. Il y a une nouveauté considérable dans la façon dont cela est traité, les personnages filmés en live et les personnages de dessins animés évoluent ensemble sur un fond de dessin animé ; il existe également un certain nombre de scènes dans lesquelles le travail de la caméra est utilisé. Une fillette jolie et talentueuse, Alice, est le principal acteur, et elle va faire un succès avec presque tous les auditoires."

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 1er mai 1924 (États Unis) par M.J Winkler Productions
Noir & Blanc (muet)

Autre(s) date(s) :
mars 1924 : tournage des scènes "live"

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Walt Disney
Rollin Hamilton

Encre et peinture :
Lillian Bounds
Kathleen Dollard

Caméra :
Roy E. Disney

Acteurs "Live" :
Virginia Davis (Alice)
Leon Holms (Tubby O'brien)
Tommy Hicks
Spec O'Donnell

Musique :
Alexander Rannie (1999)

L'équipe
img
Virginia Davis
Acteur live
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item