Chargement...

Fall Out, Fall In (Gauche... Droite) (1943)

Résumé Après une marche d'entraînement de plusieurs kilomètres, Donald et son unité s'installent sur un lieu de campement pour...



Résumé
Après une marche d'entraînement de plusieurs kilomètres, Donald et son unité s'installent sur un lieu de campement pour se reposer avant de reprendre la route...

Analyse
Peu après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, l'armée américaine s'installa aux studios Disney et réquisitionna plusieurs locaux pour y entreposer des munitions et réparer des véhicules de l'armée et des armes de combat utilisées sur les avions. La principale raison avancée par les autorités est que les studios de Burbank étaient situés non loin de la base aérienne de Lockheed, alors menacée par les bombardements. Averti de cette décision, Walt ne put s'opposer à la venue de nombreux militaires dans ses studios. La sécurité se trouva de fait renforcée, de sorte que l'ensemble des salariés des studios, Walt et Roy compris, dû bientôt porter des badges pour les identifier à l'entrée et accéder aux bâtiments.

Dés le 8 décembre, les studios se lancèrent dans la production de films pour l'armée, à commencer par la réalisation de vingt courts métrages sur la marine et l'aviation suite à la commande passée par le Navy Bureau of Aeronautics. Les artistes Disney apporteront par ailleurs leur contribution dans la réalisation d'insignes militaires avec des personnages de dessins animés destinées aux unités de l'armée (escadrilles de bombardiers, régiments, etc...) afin de remonter le moral des soldats.

La participation des studios à l'effort de guerre eut des conséquences directes sur les productions ; bien que près d'un tiers des artistes fut engagé dans les unités de l'armée (parmi lesquels Frank Thomas ou encore Cy Young), , la part de la production destinée au gouvernement et à l'armée augmenta considérablement et de façon continue, jusqu'à atteindre près de 95% de l'ensemble de la production en 1943. Beaucoup de ces courts métrages de guerre (wartime shorts) sont clairement de la propagande anti nazie, comme Der Fuehrer's Face dans lequel Donald rêve qu'il travaille dans une usine de munitions pour les nazis.

La participation à l'effort de guerre inclut aussi la production de films éducatifs et de formation militaire à destination des armées, comme Four Methods of Flush Riveting (1941). Alors que Mickey reste en retrait pendant cette période, son image trop attachante auprès du public en étant la raison principale, Donald est à l'inverse propulsé au rang de (super-) héros de guerre et participera au total à plus de 35 films de propagande réalisés par les studios, parmi lesquels The Vanishing PrivateFall Out, Fall In et The Old Army Game.

Si l'augmentation de la production de films pour l'armée apporta de nouvelles sources de revenus pour les studios, le début de la seconde guerre mondiale entraîna mécaniquement la fermeture du marché européen pour Disney, lequel se trouva privé de capitaux importants et de la distribution de ses films dans plusieurs pays. Cette situation aggrava fortement la situation financière pour le moins fragile des studios et obligea Walt à mettre entre parenthèses le temps du conflit plusieurs projets de longs métrages. Après Bambi, il faudra ainsi attendre plusieurs années avant de voir la sortie d'un nouveau film des studios Disney.

Fall Out, Fall In s'inscrit dans la série des courts métrages réalisés en temps de guerre par les studios Disney, dans lesquels Donald se met au service de son pays en combattant comme soldat de l'armée américaine. La carrière militaire de Donald a, il est vrai, commencé un an plus tôt avec la sortie du court métrage Donald Gets Drafted (1942) dans lequel notre héros est appelé sous les drapeaux et devient soldat sous les ordres du sergent Pat Hibulaire.

C'est le patriotisme de Donald qui pousse ce dernier à s'enrôler volontairement dans l'armée, sans attendre d'être engagé, montrant par la même occasion le chemin à suivre pour tous les américains. Par la suite, Donald sera amené à effectuer différentes missions dans les forces armées alliées ; notre canard expérimente ainsi une peinture rendant invisible, notamment les canons (The Vanishing Private, 1942), avant de rejoindre une base aérienne afin de suivre un entraînement de parachutiste (Sky Trooper, 1942).

Au fur et à mesure que le temps passe  et que les kilomètres défilent, Donald perd l'enthousiasme qu'il avait au début et la marche d'entraînement se transforme en un véritable calvaire pour lui. Cette marche interminable s'apparente pour Donald à une traversée du désert, au cours de laquelle il subit tour à tour la neige de l'hiver, la chaleur de l'été et la poussière. Lorsque la troupe arrive enfin sur le lieu de campement pour faire une halte, Donald reçoit l'ordre de planter sa tente avant de pouvoir manger, ce qui ne sera pas une tâche facile pour lui ; à la tombée de la nuit, notre ami doit enfin affronter les ronflements et autres bruitages des soldats qui l'empêchent de dormir.

Note
3.5/5
Fall Out, Fall In montre avec humour la vie des soldats et l'entraînement militaire qu'ils doivent affronter pendant leur formation. L'expérience malheureuse de Donald, confronté à la dure réalité de l'armée, nous le rend soudain plus sympathique.

Détails
Date de sortie : 23 avril 1943 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack King
Jack Atwood (assistant réalisateur)

Animation :
Paul Allen
Hal King
Ray Patterson
Judge Whitaker
John McManus
Milt Neil

Musique originale :
Paul J. Smith

Voix originales :
Clarence Nash (Donald)

L'équipe
img
Jack King Réalisateur
img
Paul J. Smith
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item