tresorsdisney
Chargement...

The Eyes Have It (Donald et le Fakir) (1945)

Résumé A l'aide de ses lunettes hypnotiques, Donald s'improvise fakir... Analyse En 1945, les studios commencent à consac...



Résumé
A l'aide de ses lunettes hypnotiques, Donald s'improvise fakir...

Analyse
En 1945, les studios commencent à consacrer "la quasi totalité de [leurs] installations au produit de divertissement" comme l'affirme un rapport annuel de la société. En effet, la "diminution générale" de la demande du gouvernement américain - comprendre la chute de la production de courts métrages de propagande - oblige Disney à recentrer l'essentiel ses activités sur sa production d'avant-guerre !

Celle des films d'animation et des courts métrages grand public, à commencer par les Trois Caballeros dont le personnage star est Donald, mais aussi Mélodie du sud. Pour autant, les studios n'écartent pas à court terme la possibilité de poursuivre la production de films animés éducatifs et de formation en temps de paix - de tels courts métrages seront ainsi réalisés jusqu'en 1946.

The Eyes Have It est le premier court métrage à prêter à Donald des pouvoirs extraordinaires, en l’occurrence la faculté de prendre le contrôle d'un "sujet de faible intelligence" [sic] grâce à des lunettes hypnotiques qu'il a reçu en kit. C'est sans surprise le pauvre chien Pluto qui fera les frais, une fois de plus, de la bêtise et de la maladresse de Donald. Le canard se sert en effet de ce dernier comme cobaye pour ses expériences d'hypnose et lui fait croire qu'il est tour à tour différents animaux, de la souris à la tortue.

Mais tout se complique lorsque Pluto, devenu un poulet, se met à défier un coq. Pour lui faire gagner le combat, Donald a de nouveau recours à l'hypnose et fait croire à Pluto qu'il est un lion, mais hélas les lunettes hypnotiques se brisent. Notre ami se trouve alors pourchassé par le fauve qu'est devenu Pluto, jusqu'au moment où une heureuse chute vient mettre un terme à la poursuite.

C'est Pluto qui vole le temps d'un court métrage la vedette à Donald. Mais ne devient pas hypnotiseur qui veut ! C'est ce que Donald apprendra à ses dépends face aux différents animaux qui se présentent à lui en la personne de Pluto A l'époque, faut-il le rappeler, Donald était plus populaire que Mickey sur de nombreux aspects, à commencer par son tempérament colérique mais aussi par son éternelle malchance.

Note
3.5/5
Contrairement à d'autres courts métrages de la série, The Eyes Have It manque hélas de dynamisme sur de nombreux points. Seul le travail sur l'animation, en particulier concernant les transformations de Pluto en différents animaux, permet de compenser la faible présence de gags. D'autre part, le canard joue ici un rôle, celui d'apprenti fakir, qui aurait très bien pu échoir à Mickey...

Détails
Date de sortie : 30 mars 1945 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack Hannah

Animation :
Bob Carlson
Hugh Fraser
Don Patterson
John Reed
Yale Gracey (layout)
Thelma Witmer (background)

Scénario :
Bill Berg
Ralph Wright

Musique originale :
Paul J. Smith

Voix originales :
Clarence Nash (Donald)
Pinto Colvig (Pluto)

L'équipe
img
Jack Hannah Réalisateur
img
Paul J. Smith
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
img
Pinto Colvig
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item