tresorsdisney
Chargement...

The Art of Self Defense (Dingo champion de boxe) (1941)

Résumé Dingo expose l'évolution de l'auto-défense depuis l'âge des cavernes à la boxe moderne... Analyse Comme d'...



Résumé
Dingo expose l'évolution de l'auto-défense depuis l'âge des cavernes à la boxe moderne...

Analyse
Comme d'autres courts métrages avant lui, The Art of Self Defense hérite d'une situation des plus critiques : depuis le départ de Pinto Colvig des studios en 1937, Dingo a perdu sa voix. Pour palier à son absence temporaire, les studios font appel à d'autres imitateurs susceptibles de remplacer la voix originale de Dingo : ils pensent ainsi à George Johnson ou à Bob Jackman. C'est finalement George Johnson qui est choisi pour doubler la voix du Goof, tâche qu'il assumera pour une douzaine de courts métrages en tout durant la période 1939-1943, parmi lesquels The Art of Self Defense.

A partir des années 1940, Jack Kinney décide de réorienter la série Dingo en profondeur et souhaite, pour compenser le départ de sa voix originale, mettre en oeuvre une nouvelle stratégie. Les scénarii mettent ainsi plus en avant le rôle du commentateur à la façon d'un documentaire, au détriment de celui du Goof, réduit à sa plus simple expression. Ces différentes évolutions annoncent le lancement de la sous-série How to... (Comment faire...) avec la sortie de How to Ride a Horse en 1941.

The Art of Self Defense marque à bien des égards un tournant dans la carrière de Dingo puisque c'est le premier court métrage de la série à faire figurer le Goof dans différents rôles et de façons multiples. Il apparaît ainsi tout au long de l'histoire à la fois comme hommes des cavernes, chevaliers en armure ou encore comme aristocrates, à chaque fois opposé à un de ses semblables. Dans les courts métrages suivants, ce procédé de multiplication du personnage sera réutilisé afin d'en faire un "monsieur tout le monde", remplissant par exemple les différents postes d'une équipe de baseball ou encore lors d'un match de hockey.

Les différentes versions du Goof avaient un intérêt certain pour l'histoire : au delà de faciliter le travail d'animation, ce procédé des doublons permettait de se concentrer davantage sur la voix off du narrateur et d'autant moins sur le personnage de l'histoire. The Art of Self Defense marque ainsi une étape importante pour Dingo, passé du statut de personnage unique à celui de simple quidam.

Note
3.5/5

Détails
Date de sortie : 26 décembre 1941 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack Kinney
Lou Debney (assistant réalisateur)

Animation :
Art Babbitt
Rex Cox
Ralph Wright
Ward Kimball
Jack Gayek
Jack Boyd
Andy Engman
Reuben Timmins
James Moore
Gene Hazelton (inbetween) 
Leo Thiele (layout)

Scénario :
Harry Reeves
Rex Cox
Leo Thiele

Musique originale :
Leigh Harline

Voix originales :
George Johnson (Dingo)
John McLeish (narrateur)

L'équipe
img
Leigh Harline
Compositeur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item