tresorsdisney
Chargement...

Santa's Workshop (L'Atelier du Père Noël) (1932)

Résumé Au pôle nord, le père noël et ses elfes se hâtent de fabriquer les jouets en vue de les distribuer aux enfants du monde entier... ...


Résumé
Au pôle nord, le père noël et ses elfes se hâtent de fabriquer les jouets en vue de les distribuer aux enfants du monde entier...

Analyse
Santa's Workshop est un court métrage entièrement dédié à ce moment tant attendu par les enfants qu'est noël ; des lutins travaillant dur pour fabriquer les jouets destinés aux enfants au père noël qui supervise les opérations, le court métrage nous fait découvrir l'atelier où sont fabriqués les précieux jouets jusque dans les moindres détails. Une aventure musicale dans les coulisses de l'atelier du père noël. Santa's Workshop se veut, comme d'autres Silly Symphonies, un court métrage dont l'action repose en grande partie sur la musique. Les contes traditionnels et les fables représentaient certes une grande source d'inspiration pour les symphonies folâtres, mais le folklore comme les fêtes traditionnelles ont aussi joué un rôle non négligeable dans l'élaboration des scénarios.

Après le succès de Flowers and Trees (1932), la première Silly Symphony réalisée en couleur, les studios Disney souhaitent poursuivre l'utilisation du procédé Technicolor mais United Artists hésite ; le distributeur, qui tient beaucoup à être associé à l'image de marque de Mickey, estime en effet que les coûts sont trop élevés par rapport aux courts métrages noir et blanc, de l'ordre de 12,000$ de plus dans les faits. Toutefois, il prend la décision en décembre 1932 de continuer son association avec Disney en autorisant la production de six courts métrages Silly Symphonies supplémentaires, entièrement réalisées avec le procédé Technicolor.

Alors que les Silly Symphonies précédentes étaient essentiellement centrées sur les personnages, Santa's Workshop fait la part belle aux jouets fabriqués dans l'atelier par les petits elfes à l'occasion des préparatifs pour noël. Et parmi ces jouets, il y a bien sûr des poupées, dont une représentant le célèbre Charlie Chaplin, des petits soldats en bois, l'arche de Noé, les traditionnels ours en peluche, des avions, mais aussi des jouets à effigie de Mickey Mouse.

Le Père Noël, en arrière-plan, n'est est pas moins un personnage symbolique ; représenté d'une façon très cartoon, avec son traîneau et ses lutins, son aspect s'inspire de l'image traditionnelle, notamment véhiculée par Coca Cola dés 1931 à l'occasion d'une campagne publicitaire, faisant du père noël ce vieil homme bon vivant à la barbe blanche et tout vêtu de rouge. On doit notamment à Norm Ferguson l'animation de plusieurs scènes où le père noël apparaît. Le design du personnage du père noël, en partie animé par Jack King, est un archétype qui sera utilisé dans plusieurs courts métrages Silly Symphonies comme King Neptune (1932), Father Noah's Ark (1933) ou encore The Night Before Christmas (1933). Pinto Colvig, à qui l'on doit la voix originale du lutin secrétaire du père noël, doublera aussi quelques années plus tard la voix de Grincheux, un des sept nains dans Blanche Neige et les Sept Nains (1937).

Santa's Workshop est le premier court métrage de Disney entièrement dédié à noël et sera d'ailleurs un tel succès que les studios lui donneront une suite l'année suivante, The Night Before Christmas (1933). Santa's Workshop, en plus de figurer parmi la liste des premiers courts métrages de Disney réalisés en couleur, est aussi la première Silly Symphony à bénéficier du procédé RCA Photophone, système sonore qui avait fait son apparition un an auparavant dans Parade of the Award Nominees (1932).

A la fin des années 1920, le Photophone fait son apparition dans l'industrie du cinéma ; ce nouveau système sonore, développé par RCA offre, il est vrai, un bien meilleur rendu que le Cinéphone autrefois utilisé par les studios. Dés 1931, Disney souhaite adopter le Photophone pour ses nouveaux films mais le contrat antérieur passé avec Pat Powers l'en empêche et il faudra attendre plus d'un an pour pouvoir exploiter cette technologie. L'arrivée du RCA Photophone remplace ainsi Cinephone, un procédé mis au point par William Garity à la demande de Pat Powers et employé pour les premiers Mickey avec son synchronisé, à commencer par Steamboat Willie (1928).

En raison des stéréotypes que le film véhicule, au travers d'un jouet représentant un juif en train de danser (une danse similaire apparaît dans Pioneer Days (1930) mais ce sont les indiens qui en sont à l'origine), d'une poupée blackface criant "Mammy" et d'une autre poupée noire conduisant une charrette, plusieurs passages de Santa's Workshop ont été censurés, notamment lors des diffusions télévisées prévues au moment des fêtes de Noël.

Le passage où la poupée pose un genou à terre et lance "Mammy" au père noël est une caricature du célèbre acteur de l'époque Al Jolson dans The Jazz Singer (1927), qui avait l'habitude de se maquiller le visage en noir pour parodier les afro-américains. Ce gag était assez courant à l'époque et sera d'ailleurs réutilisé à de nombreuses reprises dans d'autres courts métrages, et pas seulement dans l'oeuvre de Disney. Par ailleurs, le personnage de la poupée noire est une caricature de l'esclave noire Topsy dans La Case de l'oncle Tom. Une autre scène jugée politiquement incorrecte, celle où les poupées sont effrayées par une araignée, se trouve quant à elles absente de plusieurs éditions vidéos.

Note
4.5/5

Détails
Date de sortie : 10 décembre 1932 (États Unis) par United Artists Pictures
Couleur (Technicolor)

Autre(s) date(s) :
29 novembre 1932 : dépôt de copyright
16 au 23 décembre 1932 : première à New York au Roxy
22 au 28 décembre 1932 : première à Los Angeles au Loew's State

Réalisation :
Wilfred Jackson

Animation :
- équipe principale : 
Les Clark
Norman Ferguson
Tom Palmer
Jack King
Clyde Geronimi
Eddie Donnelly

- équipe de Ben Sharpsteen : 
Marvin Woodward
Joe D'Igalo
Ham Luske
Dick Williams
Chuck Couch
Ed Love
Jack Cutting
George Drake
Art Babbitt
Harry Reeves
Louie Schmitt
Paul Fennell
Fred Moore
Jack Kinney
Nick George

Musique originale :
Frank Churchill
"Merry Men of the Midnight Sun"
"Near the Far North Pole"

Voix originales :
Allan Watson (Père Noël)
J. Delos Jewkes (lutin à la voix grave)
Pinto Colvig (le secrétaire)
Walt Disney (assistant en second)

L'équipe
img
Wilfred Jackson Réalisateur
img
Les Clark Animateur
img
Jack King Animateur
img
Clyde Geronimi Animateur
img
Frank Churchill
Compositeur
img
Pinto Colvig
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item