Chargement...

Pantry Pirate (Pluto resquilleur) (1940)

Résumé Pluto s'échappe de sa laisse et s'introduit dans la maison afin de se servir dans le garde-manger ... Analyse Depu...



Résumé
Pluto s'échappe de sa laisse et s'introduit dans la maison afin de se servir dans le garde-manger ...

Analyse
Depuis sa première apparition en 1930 dans The Chain Gang, Pluto s'est toujours montré en personnage secondaire, suivant les traces de Mickey ou Donald. Il faut attendre 1932, et la sortie de Just Dogs, pour le voir enfin accéder à un rôle de premier plan sans la présence de Mickey à ses côtés. Deux ans plus tard, l'animateur Norm Ferguson offre à Pluto une scène inoubliable dans Playful Pluto (1934), le premier court métrage dans lequel le chien sera développé en tant que personnage principal. Mais c'est l'année 1937 qui est importante à bien des égards. Avec Pluto's Quin-puplets, réalisé par Ben Sharpsteen et animé entre autres par Shamus Culhane, Nick George ou encore Charles A. Nichols, elle marque officiellement les débuts de Pluto dans une série qui lui est entièrement consacrée. Pour autant, il faudra attendre plusieurs années avant de voir émerger la série sur le devant de la scène, rivalité des autres courts métrages, Mickey et surtout Donald, oblige.

L'une des raisons pour lesquelles Pluto a eu accès à sa propre série à la fin des années 1930 est bien simple : il était question pour les animateurs de développer chez lui de nouveaux traits de caractères, chose autrefois impossible avec la quasi omniprésence de Mickey ou Donald. Pour faire simple, il était plus facile de s'attarder sur le seul personnage de Pluto que sur plusieurs personnages à la fois. Cependant, Pluto n'est jamais tout a fait seul dans ses aventures. Si les animateurs ont en effet décidé de le faire évoluer sans maître, que ce soit Mickey ou Donald, et menant une vie solitaire loin de tout foyer d'attache, cette idée semble avoir été temporairement mise entre parenthèses dans Pantry Pirate où notre ami se trouve dans une maison sous les ordres d'une femme de chambre.

Pantry Pirate met la gloutonnerie de Pluto à rude épreuve. Lorsque ce dernier se retrouve attaché dehors par la femme de ménage, celui-ci ne peut résister à l'odeur qui se dégage du rôti, et décide donc de se faufiler à l'intérieur de la maison pour y dérober des vivres. Cet aspect de la personnalité de Pluto, pourtant très banal pour un chien mais dévoilé seulement maintenant dans la série, était auparavant absent en particulier dans Pluto’s Quinpuplets et Mother Pluto où notre ami réalisait des choses parfois extraordinaires pour un membre de la gente canine de son espèce, comme s'occuper des enfants. La gourmandise de Pluto deviendra non seulement un thème récurrent dans la série mais aussi l'objet de conflits avec d'autres chiens comme dans Bone Trouble (1940).

Pluto n'en reste pas moins un personnage à la fois attachant et comique. Au cours de sa mission dans la demeure, il doit affronter tour à tour une planche à repasser, un parquet glissant, et un four récalcitrant. Autant de situations qui sont prétextes à des pantomimes et à des maladresses en tous genres de la part de notre ami, qui ne s'avoue vaincu à aucun moment. Bien décidé à ne pas épargner le rôti qui ne demande qu'à être mangé, il tentera l'impossible pour parvenir à ses fins. Le gag le plus mémorable est sans conteste celui où Pluto, tentant de mettre la main sur le rôti posé sur le four, finit par avaler des bulles de savon contenues dans un seau d'eau, ce qui entraîne chez lui de curieux effets. Une scène qui rappelle à bien des égards celle du papier tue-mouche dans Playful Pluto, et démontrant à quel point les animateurs parvenaient à provoquer le rire à partir d'une simple situation.

Pantry Pirate n'échappe pas à la règle des autres cartoons censurés en raison de ses nombreux stéréotypes ethniques. La plupart des scènes dans lesquelles apparaît la "mammy" noire ont en effet été coupées, de même que les moments où on l'entend parler, ou encore lorsqu'elle emmène Pluto dehors pour l'attacher. Ces stéréotypes sur les afro-américains, jugés politiquement incorrects et particulièrement offensants de nos jours, étaient cependant tout a fait acceptés à l'époque où le court métrage est sorti. La femme de chambre noire passe, d'autant plus, pour un personnage redondant dans l'animation puisqu'elle semble s'inspirer de la servante afro-américaine de Tom & Jerry. Pantry Pirate subit ainsi, et à tort, le même traitement réservé à Mélodie du sud, et verra plusieurs de ses passages censurés pendant plusieurs années. Ce n'est qu'à l'occasion d'une ressortie salutaire dans l'intégrale Pluto que le court métrage est à présent visible dans son ensemble par tous les fans.

Note
3/5

Détails
Date de sortie : 27 décembre 1940 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Clyde Geronimi
Don A. Duckwall (assistant réalisateur)

Animation :
Ed Love
Nick DeTolly
Eric Gurney
George Nicholas
Charles A. Nichols
Claude Smith
Norman Tate
Norm Ferguson
Jim Carmichael (layout) 
Andy Engman (effets visuels)

Scénario :
Earl Hurd

Musique originale :
Leigh Harline
Oliver Wallace ?

Voix originales :
Lee Millar : Pluto
Lillian Randolph : Mammy Twoshoes

L'équipe
img
Clyde Geronimi Réalisateur
img
Leigh Harline
Compositeur
img
Oliver Wallace
Compositeur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item