tresorsdisney
Chargement...

The Gorilla Mystery (Gare au gorille) (1930)

Résumé Dans son salon, Mickey apprend par le journal qu'un dangereux gorille s'est échappé du zoo. Imaginant tout de suite le pir...


Résumé
Dans son salon, Mickey apprend par le journal qu'un dangereux gorille s'est échappé du zoo. Imaginant tout de suite le pire, Mickey appelle Minnie pour lui annoncer la nouvelle. Minnie tient cependant à le rassurer et lui chante une chanson. Bientôt, le dangereux gorille fait irruption dans la maison de Minnie et enlève cette dernière....

Analyse
The Gorilla Mystery figure parmi les premiers courts métrages réalisés sans la participation de l'animateur Ub Iwerks, qui a quitté les studios peu avant au printemps 1930. Son départ occasionne quelques ralentissements pour la production des courts métrages de Mickey, dont la réalisation est désormais confiée à David Hand, un jeune animateur embauché aux studios quelques mois auparavant ; au fur et à mesure de la production des courts métrages Mickey Mouse, et passé le mois d'avril, Walt Disney prenait de moins en moins part à la réalisation, préférant confier ce travail à son équipe d'animateurs. Tout en restant impliqué personnellement dans le développement des scénarios, il n'en exigeait pas moins de maintenir des normes de plus en plus élevées dans la qualité de l'animation.

Le départ d'Iwerks entraîne, il est vrai, de profonds changements pour la série Mickey, et plus précisément en terme de scénario. Les aventures de la souris, qui faisaient la part belle à la musique populaire et au spectacle de music-hall, se portent désormais sur des gags visuels et sur des scénario plus aboutis. L'aspect aventurier et héroïque de Mickey est, de fait, mis en avant dans des histoires comme The Gorilla Mystery ou Pioneer Days (1930), ce qui ne pouvait manquer de plaire au public amateur de sensations fortes.

A l'inverse d'autres courts métrages de Mickey, l'intrigue de The Gorilla Mystery laisse une large place au suspense et à l'action. Les scènes de musique et de danse, qui étaient omniprésentes dans Fiddling Around (1930) ont peu à peu laissé leur place à un scénario plus solide, reposant essentiellement sur l'action et sur les gags. Mickey ne tient d'ailleurs pas le rôle habituel de musicien qu'il occupait ailleurs mais bien celui de sauveur de son amie capturée par un gorille. Mickey et Minnie sont au centre du scénario de The Gorilla Mystery, où l'action a lieu presque entièrement dans la maison de Minnie. C'est l'occasion de revoir pour la dernière fois son animal de compagnie, un perroquet aperçu de brefs instants dans Steamboat Willie (1928) et The Barn Dance (1929).

Lorsque Mickey appelle Minnie au téléphone pour lui dire qu'un dangereux gorille s'est enfui, Minnie a peine à comprendre ce qu'il dit tant ses mots sont incohérents, car prononcés dans la panique. Elle prend donc son avertissement à la légère. Si Pat Hibulaire a temporairement été écarté du scénario, c'est pour laisser sa place à un adversaire autrement plus redoutable pour Mickey, un gorille tueur d'hommes échappé du zoo. Passé cette première apparition, il faudra attendre trois ans pour voir un autre gorille réapparaître dans Mickey's Mechanical Man (1933), où Kongo Killer se bat face à la machine de Mickey lors d'un match de boxe, puis dans The Pet Store (1933) dans lequel un gorille du nom de Beppo s'échappe de sa cage et s'en prend à Minnie. Le gorille de The Gorilla Mystery est enfin très effrayant ; comparé à Kongo ou à Beppo, il laisse de côté tout sentiment humain qui pourrait le rendre un minimum attachant.

The Gorilla Mystery reprend des techniques d'animation déjà utilisées auparavant pour renforcer la sensation de suspense et de mystère, comme les effets de lumière et d'ombres lorsque Mickey entre dans la maison de Minnie, ou encore les chuchotements, les fausses alarmes et autres effets spectaculaires des films d'horreur de l'époque. Les courts métrages Mickey faisaient souvent allusion à des films américains contemporains, ce qui était d'autant plus pertinent car les gens qui se rendaient au cinéma pour voir un film regardaient le cartoon qui était diffusé avant.

Lorsque Mickey lance au gorille "Bring her back Mr. Ingagi.", c'est une référence au film Ingagi (1930) réalisé par William Campbell, dans lequel une expédition se rend au Congo pour enquêter sur une tribu d'adorateurs de gorilles. Après plusieurs péripéties, l'expédition finit par trouver la tribu mais regarde impuissante le sacrifice d'une jeune femme par un énorme gorille qui l'emporte avec lui. Les explorateurs se mettent alors à la poursuite du gorille afin de délivrer la jeune femme. Le succès de ce film était tel qu'il poussa RKO Pictures à investir dans le film King Kong (1933).

D'une série à l'autre, il était courant de voir des thèmes et des gags entiers être repris pour d'autres situations avec des personnages différents. Le thème de The Gorilla Mystery sera ainsi repris dans The Pet Store (1933) et plus tard pour la série Donald dans Donald Duck and the Gorilla (1944), un cartoon où Donald, avec l'aide de ses trois neveux Riri, Fifi & Loulou, doit capturer un gorille qui s'est échappé du zoo.

Note
3.5/5

Détails
Date de sortie : 22 septembre 1930 (États Unis) par Columbia Pictures
Noir & Blanc

Autre(s) date(s) :
1er ou 10 octobre 1930 ?

Réalisation :
Burt Gillett

Animation :
Charles Byrne
David Hand
Johnny Cannon
Wilfred Jackson
Les Clark
Dick Lundy
Norm Ferguson
Ben Sharpsteen
Tom Palmer

Musique originale :
Carl W. Stalling

Voix originales :
Walt Disney (Mickey)
Marcellite Garner (Minnie)

L'équipe
img
Burt Gillett Réalisateur
img
David Hand Animateur
img
Wilfred Jackson Animateur
img
Les Clark Animateur
img
Dick Lundy Animateur
img
Marcellite Garner
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item