Chargement...

Old MacDonald Duck (Donald fermier) (1941)

Résumé Donald est dérangé par une mouche alors qu'il trait la vache Clémentine... Analyse En septembre 1941, le studio est du...



Résumé
Donald est dérangé par une mouche alors qu'il trait la vache Clémentine...

Analyse
En septembre 1941, le studio est durablement touché par une grève des salariés qui a commencé en mai, frappant de plein fouet les différentes productions en cours, en particulier les longs métrages d'animation comme Peter Pan ou Cendrillon. Principale raison de cette crise : le déclenchement de la seconde guerre mondiale en europe deux ans auparavant avait privé les studios de la moitié de ses bénéfices, obligeant Disney à réduire d'autant ses dépenses.

Si les conséquences sur le long terme sont catastrophiques – en particulier pour les différents chantiers lancés plusieurs mois auparavant qui seront considérablement ralentis du fait de la grève de nombreux animateurs, mais aussi pour l'image de Disney auprès de ses employés – elles le sont aussi dans l'immédiat pour les salariés dont l'emploi est directement menacé par la réduction des effectifs et la baisse des salaires décidés par la direction des studios. Cette période vit ainsi s'engager un véritable bras de fer entre Disney et plusieurs grévistes, marquant ainsi définitivement la fin d'un âge d'or et le début d'une nouvelle ère pour les studios.

Avec son allure peu ordinaire et ses gags littéralement hilarants, Donald ne pouvait qu'accéder à la popularité. En quelques années seulement, l'irascible canard était ainsi parvenu à atteindre une popularité similaire à celle de Mickey auprès du public. Pour l'heure, Donald exerce successivement différents métiers : chasseur d'autographes dans un studio à Hollywood (The Autograph Hound) puis agent de police (Officer Duck), il est tour à tour devenu ouvrier sur un chantier sous les ordres de Pat Hibulaire (The Riveter), nettoyeur de carreaux accompagné de son chien Pluto (Window Cleaners) ou encore capitaine des pompiers assisté par ses neveux (Fire Chief).

Les différents costumes endossés par le canard à travers ces courts métrages montrent à quel point il pouvait s'adapter à des situations très différentes. Pour changer de ses neveux survoltés, les scénaristes imaginèrent ainsi de nouvelles histoires dans lesquelles Donald serait confronté à des personnages capables de mettre à mal son caractère, comme dans Window Cleaners face à l'abeille Spike, mais aussi dans Old MacDonald Duck dans lequel une mouche cherche à le distraire dans son travail.

Le projet de Old MacDonald Duck remonte en réalité en 1939, soit plus de deux ans avant sa sortie au cinéma ; d'après une note interne qui circulait alors aux studios, le court métrage devait initialement s'appeler Donald's Roadside Market, avant d'être renommé Old MacDonald Duck pour faire explicitement allusion à la chanson populaire bien connue par les américains. Bien que l'histoire fut à l'origine imaginée par Carl Barks et Jack Hannah, Walt Disney apporta sa touche personnelle au scénario à travers des notes rédigées à partir de réunions internes organisées entre les animateurs.

Au mois d'août 1939, Walt passa entièrement en revue le scénario de Donald's Roadside Market jusque dans ses moindres détails et le rejeta en bloc, pensant qu'il fallait accentuer le poids de la musique dans l'histoire et en faire une sorte de numéro musical. Son opinion était qu'on ne pouvait tout simplement pas se passer de musique dans un court métrage tel que celui-ci. L'idée soumise par Walt ne sera cependant pas retenue pour la version finale de Old MacDonald Duck.

Auparavant habitué à la vie citadine, tantôt dans le rôle d'amoureux de Daisy, tantôt dans celui de l'oncle de Riri, Fifi et Loulou, Donald se trouve pour la première fois confronté à la tranquillité du monde rural, qui contraste en tous points avec son caractère "normalement" explosif. Old Mac Donald Duck montre ainsi à quel point le canard sait se montrer d'apparence calme, dévoilant ainsi au grand jour sa personnalité si attachante, tout en bouillonnant à intérieur de lui lorsqu'une mouche vient le perturber dans son travail. Cette opposition entre le calme de Donald lorsqu'il parcoure la ferme en chantant au début de l'histoire et sa grande fébrilité lorsque le petit insecte intervient est le principal point fort du court métrage.

Tout aurait pu en effet se passer dans le meilleur des mondes pour Donald, si seulement il n'y avait pas eu une mouche pour venir l'agacer. Évidemment, dans tout ce que le canard entreprend, tout finit par lui échapper, y compris lorsqu'il souhaite traire la vache de la ferme, Clémentine. Lorsqu'il se dirige dans la grange pour traire la vache, il s'aperçoit qu'elle a disparu et la retrouve quelques instants plus tard perchée sur les branches d'un arbre, en train de manger des feuilles. Après l'avoir ramené sur la terre ferme, Donald peut enfin commencer à traire la vache mais bien vite, une mouche vient jouer les trouble-fêtes...

Old MacDonald Duck reprend à son compte la chanson "Old MacDonald Had a Farm" (publiée pour la première fois en 1917) que Donald chante alors qu'il nourrit les animaux de la ferme. La chanson originale a pour thème un fermier américain du nom de MacDonald qui garde les différents animaux de sa ferme. Chaque couplet se veut ainsi consacré à un des animaux de la ferme. Au moment de traire la vache Clémentine, Donald reprendra par ailleurs l'air de "Oh My Darling, Clementine". Une scène de Old MacDonald Duck sera plus tard au centre de la démonstration de l'humoriste Robert Benchley dans le film "The Reluctant Dragon", expliquant en quoi consiste l'animation d'un personnage de dessin animé.

Note
2.5/5
Malgré ses intentions louables à l'origine, Old MacDonald Duck rate son objectif principal. Ramené à quelques gags sans grande originalité, le scénario manque hélas de consistance et déroute vraisemblablement le fan des tous premiers cartoons du canard. Seuls points forts : la mise en scène et l'animation particulièrement réussies, ainsi que l'interprétation magistrale de Clarence Nash pour la voix originale de Donald.

Détails
Date de sortie : 12 septembre 1941 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack King

Animation :
Paul Allen
Ed Love

Scénario :
Carl Barks (story director)
Jack Hannah (storyman)

Musique originale :
Leigh Harline

Voix originales :
Clarence Nash (Donald Duck)

L'équipe
img
Jack King Réalisateur
img
Jack Hannah Scénariste
img
Leigh Harline
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item