tresorsdisney
Chargement...

The Haunted House (1929)

Résumé Pour se protéger de la tempête, Mickey trouve refuge dans une maison hantée où des squelettes l'obligent à jouer de la musi...



Résumé
Pour se protéger de la tempête, Mickey trouve refuge dans une maison hantée où des squelettes l'obligent à jouer de la musique...

Analyse
1929 est incontestablement l'année qui consacre Mickey : en effet, pas moins de douze courts métrages de la série Mickey Mouse sont réalisés cette année-là, un rythme de production record pour l'époque ! Le 22 août 1929 est projeté The Skeleton Dance, premier court métrage d'une série totalement innovante pour l'époque, les Silly Symphonies.

Inutile de dire que The Skeleton Dance fut alors un succès retentissant, ouvrant ainsi la voie à toute une série de cartoons tous plus ingénieux et surprenants les uns les autres. Quelques semaines avant cette sortie fracassante, c'est un autre court métrage macabre, The Haunted House, de la série Mickey Mouse, qui était montré aux spectateurs dans les salles de cinéma américaines.

Dés les premières minutes, le spectateur est confronté à une atmosphère effrayante, rendue possible en partie grâce au bruitage, en particulier le bruit du vent qui souffle au dehors, mais aussi par l'absence de musique. The Haunted House innove ensuite par les jeux de lumière et d'ombre.

La scène où la lumière s'éteint dans le couloir que Mickey traverse est un véritable coup de maître, montrant non seulement la profondeur dans le visage de Mickey, lequel se tourne vers la caméra, mais aussi ses émotions et en particulier sa peur. Peu de courts métrages de l'époque étaient parvenus à ce résultat pour des effets spéciaux. C'est dans la deuxième partie que l'action se corse pour notre héros ; en prise avec les squelettes qui l'obligent à jouer du piano, Mickey s'exécute, cependant qu'il cherche à échapper à ses hôtes macabres...

Plusieurs scènes de The Haunted House sont directement inspirées de The Skeleton Dance, en particulier la danse des squelettes, ou encore la scène où un squelette joue du xylophone avec son propre squelette. On y voit clairement l'empreinte laissée par l'animateur Ub Iwerks dans chacun des deux courts métrages à travers les personnages des squelettes.

Sorti en 1929, The Haunted House se classe parmi les cartoons Disney censurés, en raison des stéréotypes qu'il véhicule ; au début du film, on voit Mickey dans le noir crier "Mammy". Il faut y voir une imitation du célèbre acteur de l'époque Al Jolson dans The Jazz Singer (1927), qui avait l'habitude de se maquiller le visage de noir pour parodier les afro-américains. Ce gag était assez courant à l'époque et sera d'ailleurs réutilisé dans d'autres courts métrages comme The Moose Hunt (1931).

Note
4/5
Même s'il repose sur une formule classique, la musique et la danse, utilisée dans d'autres courts métrages, The Haunted House renvoie l'image d'un cartoon de Mickey pour le moins surprenant, du seul point de vue des effets spéciaux, et à tous les coups remarquable.

Détails
Date de sortie : 1er août 1929 (États Unis) par Celebrity Production
Noir & Blanc

Autre(s) date(s) :
2 décembre 1929 : dépôt de copyright (?)

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Ub Iwerks

Musique originale :
Carl W. Stalling

Voix originales :
Walt Disney (Mickey Mouse)
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item