tresorsdisney
Chargement...

Lucky Number (Donald Gagne Le Gros Lot) (1951)

Résumé Alors qu'il participe à une tombola, Donald devient le grand gagnant d'une superbe voiture, la nouvelle "Zoom V-8&...



Résumé
Alors qu'il participe à une tombola, Donald devient le grand gagnant d'une superbe voiture, la nouvelle "Zoom V-8"...

Analyse
En 1950, avec le développement croissant de la télévision, Disney envisage de produire plusieurs émissions télévisées destinées à promouvoir les futurs longs métrages d'animation. Ces émissions permettront aussi à Walt de diffuser sur les petits écrans les courts métrages d'animations réalisés par les studios. En décembre 1950, à l'occasion des fêtes de fin d'année, Disney produit One Hour in Wonderland, une émission qui diffusera des extraits de longs métrages comme Blanche Neige et les Sept Nains ou Mélodie du sud, mais aussi des courts métrages de Mickey, Donald et Pluto.

La télé devient ainsi un bon moyen pour Disney de faire connaître ses courts métrages auprès du public, à une époque où, faut-il le rappeler, les cartoons coûtaient plus chers à produire pour les studios qui avait peine à rentabiliser leur sortie en salles. D'autant que les propriétaires de cinéma n'étaient pas disposés à payer plus cher pour diffuser ces courts métrages.

Cette situation a une conséquence directe sur la production des cartoons et explique, en partie, l'arrêt de la série Pluto en 1951 et des séries Mickey et Dingo en 1953. La série Donald sera quant à elle produite par les studios jusqu'en 1961. Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi Walt a choisi de poursuivre la série Donald jusqu'au début des années 1960 ; il fallait d'abord maintenir ses équipes au travail entre deux longs métrages d'animation, mais aussi conserver une série de courts métrages qui seraient diffusés avec les longs métrages.

Malgré cette situation tendue pour le département des courts métrages (shorts department), Walt a maintenu un certain niveau de qualité pour la production de la série Donald ; pour chaque nouveau cartoon, RKO réalisait une affiche en couleurs pour promouvoir la sortie en salles. Les cinémas mettaient en avant ces affiches car ils savaient que le public aimait voir ces nouveaux cartoons qui étaient diffusés avec le long métrage.

L'histoire de Lucky Number semble on ne peut plus banale, comparé à d'autres cartoons où l'action et l'aventure étaient privilégiés par les scénaristes ; alors qu'il a participé à un de ces jeux de hasard, Donald écoute les résultats à la radio et pense avoir définitivement perdu. Hors de lui, il jette le ticket à terre. Mais le speaker de la radio a commis une grosse erreur lors de son annonce : c'est bien le numéro 342 - celui qui figurait sur le billet de Donald - qui a remporté le premier prix, celui d'une magnifique voiture.

Les neveux de Donald ne sont pas en reste ; après avoir ramassé le ticket gagnant, ces derniers souhaitent faire l'heureuse surprise à leur oncle, persuadé qu'il a joué de malchance. Ils se disent "Allons chercher la voiture et faisons lui une surprise".

Créer de nouveaux gags et de nouvelles histoires n'était pas chose aisée pour Jack Hannah et son équipe ; il leur fallait ainsi faire appel à d'autres personnages, comme les neveux de DonaldLucky Number est caractéristique de ces courts métrages où l'on voit Riri, Fifi & Loulou faire l'impossible pour aider leur oncle. Cette attitude est totalement différente de celle qu'on avait pu constater dans leurs premiers courts métrages de la fin des années 1930.

Les neveux sont certes toujours espiègles, mais ils sont déterminés à aider leur oncle, bien que ce dernier soit aussi tenace. Riri, Fifi et Loulou ont d'ailleurs beaucoup évolué depuis leur dernière apparition dans Lion Around où ils cherchaient à effrayer leur oncle en se déguisant en lion. C'est en effet dans Lucky Number qu'ils démontrent leur "maturité" auprès de Donald. Ce dernier n'en tiendra hélas compte que bien trop tard.

Note
4/5
Réalisé par le maître Jack Hannah et servi par un scénario signé Nick George et Bill Berg, Lucky Number figure parmi les meilleurs cartoons réalisés durant les années 1950, ceux-là même qui ont vu émerger un nouvel âge d'or pour la série Donald.

Détails
Date de sortie : 20 juillet 1951 (États Unis) par RKO Pictures
Couleur (Technicolor)

Autre(s) date(s) :
18 janvier 1950 : prévisualisation au studio

Réalisation :
Jack Hannah

Animation :
Bill Justice
George Kreisl
Volus Jones
Bob Carlson
Yale Gracey (layout)
Thelma Witmer (background)
Blaine Gibson (visual effects)

Scénario :
Nick George
Bill Berg

Musique originale :
Paul J. Smith

Voix originales :
Clarence Nash (Donald Duck, Riri, Fifi & Loulou)

L'équipe
img
Jack Hannah Réalisateur
img
Paul J. Smith
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item