Chargement...

Baggage Buster (Attention fragile) (1941)

Résumé Dingo doit préparer un mystérieux colis appartenant à un magicien... Analyse C'est en 1941 que la série Dingo prend v...



Résumé
Dingo doit préparer un mystérieux colis appartenant à un magicien...

Analyse
C'est en 1941 que la série Dingo prend véritablement son envol. Avec quatre courts métrages produits cette année là, Dingo ne peut certes pas se mesurer à la popularité de Mickey ou Donald, mais, disposant d'une série qui lui est entièrement consacrée, il peut espérer se trouver une place appréciable parmi les autres personnages de courts métrages Disney.

A ce stade de la série, deux courts métrages précèdent la sortie de Baggage Buster : Goofy and Wilbur était une simple introduction au personnage de Dingo, qui se liait d'amitié avec un petit criquet ; Goofy's Glider amorçait quant à lui un tournant décisif dans sa carrière en présentant Dingo comme un personnage muet, qui réalisait l'exact inverse de ce que le narrateur lui conseillait de faire. Suite à ces deux cartoons, Baggage Buster constitue un des derniers rôles de Goofy avant le lancement de la série How to en décembre 1941.

Le scénario de Baggage Buster avec Dingo en personnage principal s'inspire du court métrage Donald's Ostrich, sorti en décembre 1937, où Donald recevait un colis mystérieux contenant une autruche, en provenance d'une contrée lointaine. Tandis que Donald était agent de gare dans Donald's Ostrich, Dingo occupe ici la fonction de bagagiste. Entre ces deux courts métrages, les similitudes ne s'arrêtent pas là en effet.

Comme avec Donald, les scénaristes de Baggage Buster misent tout sur l'effet de surprise que constitue le colis du magicien d'une part, mais aussi sur la maladresse de Dingo qui enchaîne gag sur gag ; en effet, au moment de déplacer la malle du magicien, Dingo la laisse malencontreusement tomber à terre, ce qui  a pour conséquence de libérer toute une ménagerie. Notre ami doit alors tout faire pour rattraper les animaux échappés et les remettre dans la malle avant l'arrivée du train...

A l'instar des courts métrages qui le précèdent, Baggage Buster hérite d'une situation des plus critiques : depuis le départ de Pinto Colvig des studios en 1937, Dingo a perdu sa voix. Pour palier à son départ temporaire, les studios font appel à d'autres imitateurs susceptibles de remplacer la voix originale de Dingo : ils pensent ainsi à George Johnson ou à Bob Jackman. C'est finalement George Johnson qui est choisi pour doubler la voix de Dingo, tâche qu'il assumera pour une douzaine de courts métrages en tout durant la période 1939-1943.

Baggage Buster ferme aussi la parenthèse des débuts de Dingo ; en effet, le court métrage qui le suit, The Art of Skiing, inaugure officieusement les premiers pas de la série How to, dont la ligne de narration permettra d'atténuer considérablement les dialogues de Dingo et de faire émerger la voix-off du narrateur. Sous l'impulsion de Jack Kinney, la série des How to sera lancée officiellement quelques semaines plus tard en 1941 avec la sortie de How to Ride a Horse.

Note
3/5

Détails
Date de sortie : 18 avril 1941 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack Kinney
Lou Debney (assistant réalisateur)

Animation :
Jack Boyd
Dick Brown
Andy Engman
Art Fitzpatrick

Effets d'animation :
Art Babbitt
George Cannata
Bob Carlson
Fred Moore
Ken Peterson

Layout :
Leo Thiele

Musique originale :
Leigh Harline

Voix originales :
George Johnson (Dingo)

L'équipe
img
Leigh Harline
Compositeur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item