tresorsdisney
Chargement...

The Little House (La Petite Maison) (1952)

Résumé Une petite maison de campagne, installée en haut d'une colline, se trouve menacée directement par l'expansion rapide de...



Résumé
Une petite maison de campagne, installée en haut d'une colline, se trouve menacée directement par l'expansion rapide de la ville...

Analyse
Depuis 1939, la série Silly Symphonies s'est arrêtée et a laissé place à une série non-officielle, qui intègre la liste des Cartoons spéciaux de Disney. Alors que la série officielle adaptait des contes célèbres ou des fables, les courts de la série non-officielle se bornent à transposer en cartoons des livres pour enfants populaires auprès du grand public. C'est le cas de The Little House, un court métrage de Disney qui s'inspire d'un conte illustré pour enfants écrit par Virginia Lee Burton en 1942.

L'histoire de The Little House s'inspire de la petite maison que nous avons déplacé dans un champs de marguerites avec des pommiers qui poussaient tout autour - Virginia Lee Burton



Dans l'histoire originale de Burton, il ne s'agit en aucun cas d'une critique de l'étalement urbain comme on serait tenté de le croire, mais bien de montrer aux jeunes générations le passage du temps au fil des années. L'histoire se déroule à la campagne au sommet d'une colline où se dresse une petite maison ; son constructeur affirme que sa maison ne sera jamais abattue pour de l'or ou de l'argent. Cette solide maison est destinée à traverser le temps et à être transmise de génération en génération. La petite maison regarde passer les saisons et s'interroge sur les lumières de la ville qui se développe et déborde sur la campagne.

Un jour, une route est construite en face de la maison, puis s'installent des stations essence et d'autres habitations. La ville s'étale, si bien ce sont des immeubles entiers, des tramways, un métro et un chemin de fer qui côtoient désormais la maisonnée. Bientôt, deux grattes ciels gigantesques se dressent près de la colline où la maison se trouve. Un beau jour, l'arrière-arrière petite fille du constructeur se souvient du charme de la petite maison sur la colline et décide de la déplacer ailleurs, en dehors de la ville sur une autre colline.

Dés sa sortie, le livre de Virginia Lee Burton conquiert le coeur de tous les enfants américains et son auteur remporte même en 1943 le prix de l'illustrateur du meilleur livre pour enfant américain. Ce succès ne s'arrête pas là et dans les années qui suivent, Burton est invitée en Californie par Disney qui désire adapter son histoire pour le cinéma. Pour en faire un dessin animé, Disney obtient la licence de The Little House pour 1,000$ auprès de la maison d'édition. Mais cet accord n'est pas du goût de Burton.

En 1952, Disney adapte l'histoire pour en faire un court métrage, dirigé par Wilfred Jackson. L'histoire originale est adaptée par William Cottrell et Bill Peet, qui dira dans son autobiographie à propos de l'oeuvre de Burton que c'est un "véritable petit bijou". Il faut rajouter à la production de The Little House le talent de Mary Blair, qui a occupé la place de directeur artistique. Mary Blair a aussi participé à la réalisation de Susie the Little Blue Coupe (Susie, Le Petit Coupé Bleu) quelques mois plus tôt. Le film bénéficie aussi du talent du narrateur Sterling Holloway, qui avait déjà donné sa voix dans The Pelican and the Snipe en 1944 et dans Lambert the Sheepish Lion en 1951.

La version finale de Disney ne réussit pas à convaincre Virginia Lee Burton, qui est très déçue par le changement des textes et des images. Elle n'approuve pas non plus l'ajout du couple de jeunes mariés au début et à la fin du court métrage, qui éloigne les enfants de l'histoire d'origine. Dans la version de Disney, on est loin des maisons roses et sinueuses du livre de Burton, les animateurs ayant choisi de représenter des pavillons de l'époque victorienne. Quoiqu'il en soit, on ne peut nier le travail fantastique accompli par les scénaristes et animateurs pour la réalisation de ce court métrage authentique. The Little House parvient avec succès à son but ultime qui est de sensibiliser le public sur le destin d'une petite maison qui semble vivre et respirer d'elle-même.

Note
3.5/5

Détails
Date de sortie : 8 août 1952 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisateur :
Wilfred Jackson

Animation :
Les Clark
Marc Davis
Clair Weeks
Thor Putnam (layout)
McLaren Stewart (layout)
Claude Coats (background)
Ray Huffine (background)
George Rowley (visual effects)

Scénario :
Bill Peet (story adaptation)
William Cottrell (story adaptation)

Musique originale :
Paul J. Smith

Voix originales :
Sterling Holloway (narrateur)

L'équipe
img
Wilfred Jackson Réalisateur
img
Les Clark Animateur
img
Paul J. Smith
Compositeur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item