Chargement...

Oh, What a Knight (Oh, Quel Chevalier) (1928)

Résumé Oswald le lapin chanceux parcourt le monde à dos d'âne, en jouant de l'accordéon. Après une série de cascades, le lapin to...


Résumé
Oswald le lapin chanceux parcourt le monde à dos d'âne, en jouant de l'accordéon. Après une série de cascades, le lapin tombe sur un château fort et doit faire face à un fossé rempli de trois crocodiles affamés. A la suite de quoi, Oswald aperçoit la belle Sadie sur son balcon et décide de la courtiser. Bien vite, la relation amoureuse entre les deux amants tourne court avec l'arrivée du père de Sadie qui propose un duel à Oswald...

Analyse
Oh, What a Knight est le 20ème court métrage de la série Oswald, le lapin chanceux. Sa production intervient au début de l'année 1928, au moment où Charles Mintz se sépare peu à peu de Disney. En février, Mintz renouvelle le contrat d'une durée de trois ans avec Universal pour la série Oswald, et entreprend de rallier sous sa bannière les artistes de Disney qui produisent la série. Entre-temps, Walt, accompagné de sa femme Lilly, se rend à New York pour demander à Mintz une augmentation d'environ 2,500$ par court métrage produit.

Dans le cadre du nouveau contrat signé avec Universal, Disney cherche de nouveaux capitaux pour investir dans la réalisation et l'amélioration de ses courts métrages, comme il l'avouera quelques années plus tard. Mais Walt ne se fait pas d'illusions : si Charles Mintz refuse cette offre, il faudra trouver un autre distributeur. A New York, il rencontre d'autres sociétés de distribution comme MGM et c'est ensuite qu'il se rend à Winkler Pictures, située au 220 West, 42nd Street, pour parler à Charles Mintz. Cette rencontre aboutit à la fin du contrat entre Disney et Winkler, lequel récupérait tous les droits du personnage d'Oswald et, par la même, plusieurs artistes des studios Disney.

A partir de Oh Teacher (1927), et dans la plupart des cartoons qui suivent, Oswald se trouve aux côtés d'une petite amie. Après les quelques apparitions de Fanny, une femelle lapin, le lapin chanceux fera ainsi la connaissance de Sadie, un personnage à l'allure d'un chat, qui deviendra un personnage récurrent dans la série. Cette situation totalement inédite pour notre ami qui était encore seul dans Poor Papa pose la question des relations amoureuses d'Oswald.

Sadie, qui a fait sa première apparition dans la série avec The Banker's daughter (1927), devient ici une princesse qui est prisonnière de son père Pete. C'est Oswald, qui a revêtu les habits de troubadour et de chevalier médiéval, qui vole à son secours avec tout le courage qu'on lui connaît. On devine que Pete la retient contre son gré dans son château, jusqu'à l'arrivée opportune d'Oswald qui entreprend de la délivrer. Pete, le rival éternel d'Oswald, joue ici le rôle du père de Sadie qui affronte le lapin lors d'un duel digne de ceux du Moyen âge. Lors de l'affrontement, Oswald se montre très habile et sait riposter aux attaques de Pete avec humour.

Oh, What a Knight est sans doute l'un des courts métrages les plus célèbres de la série Oswald, parce qu'il montre en particulier le courage d'Oswald, trait de caractère du célèbre acteur de l'époque, Douglas Fairbanks, qui jouait dans des films d'aventure et de cape et d'épée. Oswald y affirme aussi un autre trait de caractère : son romantisme et sa tendresse, en particulier vis à vis de Sadie. A chaque occasion qui s'offre à lui, y compris lorsqu'il affronte Pete, le lapin ne peut s'empêcher en effet de voler un baiser à l'élue de son coeur. Ce sont évidemment les gags utilisés dans le film, qui ne sont d'ailleurs plus utilisés par la suite dans les années 1930, qui font tout le charme de Oh What a Knight. Le court métrage sort le 27 mai 1928, quelques jours à peine après la sortie de la version muette de Plane Crazy.

Plus tard, l'histoire de Oh, What a Knight sera adaptée dans la série Mickey Mouse pour le court métrage Ye Olden Days (1933), qui s'inspire de l'ambiance des chevaliers et des châteaux du Moyen âge. On y voit aussi l'inspiration de certaines scènes, notamment celle du début où Oswald se trouve sur son canasson en train de jouer de l'accordéon.

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 28 mai 1928 (États Unis) par Universal Pictures
Noir & Blanc (muet)

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Ub Iwerks
Hugh Harman
Rollin "Ham" Hamilton

Caméra :
Mike Marcus

Musique :
Robert Israël (2007)

L'équipe
img
Hugh Harman Animateur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item