tresorsdisney
Chargement...

Mickey's Revue (Mickey au Théâtre) (1932)

Résumé Mickey dirige un orchestre musical dans un théâtre. Alors que le spectacle bas son plein et que les numéros s'enchaînent, P...



Résumé
Mickey dirige un orchestre musical dans un théâtre. Alors que le spectacle bas son plein et que les numéros s'enchaînent, Pluto se faufile sur la scène à plusieurs reprises et un membre du public se montre assez bruyant...

Analyse
Après avoir envahi le marché du jouet et de la bande dessinée en 1930, Mickey Mouse part à la conquête du continent européen où ses dessins animés sont diffusés en 1932. Son succès croissant auprès des enfants fait de Mickey un véritable héros et par conséquent, il doit abandonner les mauvaises actions qu'il avait à ses débuts, pour devenir un exemple auprès des jeunes générations. Cette transformation de Mickey a lieu en particulier dans les années 1930, période propice pour les studios Disney.

Suite au succès de Pluto, apparu pour la première fois dans la série en 1930 dans The Chain Gang (Symphonie enchaînée), les animateurs cherchent à introduire de nouveaux personnages autour de Mickey : ce sera le cas de Clarabelle et Horace en 1931, puis de Dingo (alors connu sous le nom de Dippy Dawg) en 1932 dans Mickey's Revue. Mickey's Revue marque la première apparition d'un personnage gaffeur et maladroit répondant au nom de Dippy Dawg, qui préfigure Dingo. C'est Pinto Colvig, la voix originale de Pluto, qui est à l'origine de la création de Dippy Dawg, qui apparaît dans Mickey's Revue parmi le public, en train de manger des cacahuètes.

Par son comportement et ses rires extravagants, il finit par agacer deux des spectateurs qui l'assomment avec un marteau. Dippy Dawg apparaît alors comme un vieil homme avec sa barbe blanche, de petites lunettes et de vieux vêtements. Il ne porte d'ailleurs ni pantalon ni short. Mais un des traits caractéristiques du personnage est son rire, qui préfigure celui de Dingo. Les animateurs pensent alors réutiliser le personnage dans d'autres épisodes comme personnage figurant, étant donné sa forte personnalité.

Cependant, cet attrait pour Dippy Dawg n'est que temporaire. Les animateurs Disney envisageaient-ils à ce moment de créer une série propre à ce personnage ? Rien n'est moins sûr, mais ce qu'on peut affirmer, c'est que Dippy réapparaît en plus jeune dans The Whoopee Party (17 sept. 1932) comme un ami de Mickey. Au total, il fait quatre apparitions en 1932 et deux autres en 1933 ; il apparaît à ce moment comme un simple figurant et non pas comme un personnage secondaire. Il aura également droit à son heure de gloire en bande dessinée, sous la plume de Floyd Gottfredson. Entre-temps, les animateurs changent le nom de Dippy Dawg et finissent par lui donner celui plus familier de Dippy The Goof puis celui de Goofy. C'est dans une septième apparition dans Orphan's Benefit (Le gala des orphelins, 1934) que le nom de Dingo est enfin prononcé, il devient ainsi un personnage secondaire à part entière avant de prendre son envol pour devenir le personnage principal dans la série Dingo.

Quant à Clarabelle, amie d'Horace, elle n'apparaît qu'à la fin dans les gradins. Signe que son personnage est encore mal définie, on remarque que les trois danseuses sur la scène au début ressemblent à Clarabelle. Dans la continuité des Mickey des années 1930, Mickey's Revue est entièrement musical et se présente à la manière d'un music-hall, avec une succession de numéros de musique et de danse. Hormis les rires bruyants de Dippy Dog, doublé par Pinto Colvig, Mickey et Minnie ne parlent à aucun moment dans l'histoire.

En 1932, l'équipe des studios Disney ne cesse de s'agrandir de nouveaux talents et franchit le cap des cent collaborateurs à la fin de l'année. Depuis le départ d'Ub Iwerks des studios en 1930, David Hand participe à l'animation de la série Mickey Mouse, poste qu'il occupe jusqu'à la fin de l'année 1932. Distribué par Columbia Pictures en mai 1932, Mickey's Revue annonce la fin du contrat avec Columbia qui distribuait jusqu'alors les courts métrages de la série. En juin de la même année, Disney signe un nouveau contrat avec United Artists. Cette opération permet à Disney d'empocher pas moins de 15,000$ par court métrage, autrement dit plus du double de ce qu'il recevait de Columbia ! Cependant, les coûts de production ne cessent d'aller à la hausse pour diverse raisons, et atteignent 13,500$ en 1932.

En 1935, Mickey endosse à nouveau les habits d'un chef d'orchestre dans un court métrage en couleur, The Band Concert (La Fanfare). Mais cette fois, c'est pour faire face à Donald Duck qui tente de tout faire pour saboter la représentation. Dans les parcs Disney, Mickey's Revue inspire la naissance de l'attraction Mickey Mouse Revue. Cette attraction se présente sous la forme d'un théâtre où Mickey dirige un orchestre musical composé de plusieurs personnages de l'univers Disney. Elle fut présente à Magic Kingdom (Disney World) de 1971 à 1980, et à Fantasyland (Tokyo Disneyland) de 1983 à 2009.

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 25 mai 1932 (États Unis) par Columbia Pictures
Noir & Blanc

Autre(s) dates :
2 mai 1932 ?

Réalisation :
Wilfred Jackson

Animation :
David Hand
Les Clark ?
Frenchy de Tremaudan
Clyde Geronimi
Johnny Cannon

Voix originales :
Walt Disney (Mickey)
Marcellite Garner (Minnie)
Pinto Colvig (Dippy Dawg)

L'équipe
img
Wilfred Jackson Réalisateur
img
David Hand Animateur
img
Les Clark Animateur
img
Clyde Geronimi Animateur
img
Marcellite Garner
Voix originale
img
Pinto Colvig
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item