tresorsdisney
Chargement...

El Terrible Toreador (1929)

Résumé Dans une cantina espagnole, on retrouve la servante Carmen qui est l'objet de toutes les attentions. Sur la musique de "C...


Résumé
Dans une cantina espagnole, on retrouve la servante Carmen qui est l'objet de toutes les attentions. Sur la musique de "Carmen", la servante vient servir de la bière à un gendarme, Don José, qui importune la belle. Escamillo le torero s'interpose et défie Don José. Mais lors d'une corrida dans l'arène Plaza de Toros, Escamillio doit affronter un taureau turbulent et par la même, déjouer les pièges tendus par Don José qui tente de saboter la corrida...

Analyse
Après The Skeleton Dance (La Danse macabre, 1929), El Terrible Toreador est le deuxième court métrage de la série Silly Symphonies. Le scénario d'El Terrible Toreador se divise en deux temps forts ; le premier se joue dans la cantina entre Escamillo, Don José et Carmen et le deuxième temps fort se joue dans l'arène. Ce scénario en deux temps peut à coup sûr dérouter le spectateur et expliquer pourquoi El Terrible Toreador soit resté dans l'ombre. Il semble que Walt Disney a servi de modèle pour les animateurs, sur la caricature du toréador.

La musique originale puise aussi bien dans la musique classique que dans le folklore hispanique, notamment Carmen de Bizet mais aussi du Félix Mendelsshon, et sa chanson d'hiver de 1842. Carl W. Stalling, que l'on retrouve aussi pour la musique originale de Steamboat Willie (1928) et qui avait été à l'origine de la série Silly Symphonies, enregistre la musique à partir du 12 août 1929.

Une première sortie d'El Terrible Toreador, distribué par Columbia Pictures, a lieu à New York le 13 septembre 1929, et précède le film "Flight" de Frank Capra, mais la date généralement retenue est celle du 26 septembre 1929. El Terrible Toreador use de peu de gags drôles et offre une animation moins soignée, les personnages humains ont une apparence souple et moins réaliste. Néanmoins, on retrouve dans ce deuxième court métrage Silly Symphony resté dans l'ombre du premier l'esprit "folâtre" initial de la série. Neuf ans plus tard, Disney abordera de nouveau le thème de la corrida dans Ferdinand The Bull (Ferdinand le Taureau, 1938), en prenant, cette fois-ci, le point de vue du taureau...

Note
2/5
El Terrible Toreador n'a malheureusement rien à envier à The Skeleton Dance (1929), il n'en utilise hélas presque aucun des ingrédients qui avaient fait le succès du premier court métrage de la série Silly Symphonies...

Détails
Date de sortie : 26 septembre 1929 (États Unis)
Noir & Blanc

Autre(s) date(s) :
7 septembre 1929 ?
13 septembre 1929 : première à New York au George M Cohan
7 février 1930 : dépôt de copyright

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Ub Iwerks
Burt Gillett ?
Wilfred Jackson
Les Clark
Jack King
Ben Sharpsteen

Layout :
Ub Iwerks

Musique :
Carl W. Stalling

L'équipe
img
Burt Gillett Animateur
img
Wilfred Jackson Animateur
img
Les Clark Animateur
img
Jack King Animateur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item