Chargement...

The Opry House (L'Opéra) (1929)

Résumé On retrouve Mickey dans un théâtre dans lequel il réalise plusieurs numéros sur scène, dans la tradition des spectacles de vaudevi...


Résumé
On retrouve Mickey dans un théâtre dans lequel il réalise plusieurs numéros sur scène, dans la tradition des spectacles de vaudeville. Devant une assemblée d'animaux réunis à l'occasion, Mickey endosse tour à tour les rôles de charmeur de serpent, danseur de ventre, ou encore joueur de piano.

Analyse
The Opry House marque une première évolution stylistique du personnage de Mickey, apparut dans Steamboat Willie l'année précédente en 1928. Notre héros possède désormais des gants qu'il porte seulement à la fin du court métrage. Cette évolution stylistique a une explication, admise par la plupart des spécialistes, selon laquelle il s'agissait de distinguer les mains de Mickey lorsque ces dernières passaient devant son corps. On remarque cependant que les gants de Mickey (il les portera toute sa carrière durant) apparaissent déjà au début de chaque court métrage depuis le début de la série. Autre évolution : la forme de Mickey s’arrondit dans l'ensemble et préfigure un personnage aux contours plus humains.

Alors qu'on pourrait croire à une apparition de Minnie, cette dernière n'est présente à aucun moment : seule une affiche la montre parmi les "Yankee Doodle Girls", un groupe de chanteuses. C'est d'ailleurs le premier court métrage où Minnie n'apparaît pas réellement aux cotés de Mickey (elle fera son retour dans When the Cat's Away). La nouveauté - et non des moindres - est la première apparition du chat Kat Nipp. Ce dernier reste cependant un personnage très secondaire puisqu'il ne fera par la suite que deux autres apparitions en 1929 dans When The Cat's Away et dans The Karnival Kid comme rival de Mickey. Il apparaît aussi dans quelques bandes dessinées au début des années 1930, sous la plume de Floyd Gottfredson.

Avant que la production de The Opry House soit finie, la série Silly Symphonies était mise en chantier avec la production du "pilote", The Skeleton Dance (1929). En février 1929, Walt Disney et Carl Stalling se rendent à New York pour enregistrer la bande sonore de The Opry House. Ce court métrage est aussi considéré comme le premier film "comédie musicale" de Disney. La musique y joue en effet un rôle crucial, c'est le moins qu'on puisse dire. Il n'y a aucun dialogue et le récit s'appuie sur une série de gags visuels comme Mickey nous a habitué depuis ses débuts, ainsi qu'une succession de numéros musicaux comme "Yankee Doodle" ou "Carmen" de Bizet. Le spectacle de vaudeville est aussi très répandu dans les années 1920. A travers ces gags musicaux, on découvre Mickey successivement dans les habits de charmeur de serpent et de danseur du ventre. Mais Mickey est destiné à devenir un personnage parlant, comme l'a bien compris Disney.

Après The Opry House, son cinquième film, il faut une voix [à Mickey]. Disney s'aperçoit qu'il est le seul à pouvoir lui donner le timbre qu'il désire. The Opry House est enfin le dernier court métrage à être animé en grande partie par Ub Iwerks (Les Clark l'assistant par ailleurs dans le travail d'animation). Cinquième court métrage de Mickey, le budget total se monte à un peu plus de 6,000$, soit 2,500$ de plus que le budget de Plane Crazy ! En 1929, Mickey est en pleine ascension et part à la conquête du monde. The Opry House est ainsi le premier de la série Mickey Mouse à être diffusé au Japon en septembre 1929, où il reçoit un très bon accueil.

Note
3/5

Détails
Date de sortie : 28 mars 1929 (États Unis) par Celebrity Pictures
Noir & Blanc

Autre(s) dates :
20 mars 1929 (États Unis) ?
septembre 1929 (Japon)

Réalisation :
Walt Disney

Animation :
Ub Iwerks
Les Clark

Scénario :
Walt Disney

Musique originale :
Carl W. Stalling

L'équipe
img
Les Clark Animateur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item