Chargement...

The Hockey Champ (Champion de hockey) (1939)

Résumé Donald explique à ses neveux comment jouer du hockey sur glace... Analyse En 1939, celui qui avait fait son apparition sur...



Résumé
Donald explique à ses neveux comment jouer du hockey sur glace...

Analyse
En 1939, celui qui avait fait son apparition sur les écrans dans The Wise Little Hen (1934) peut se vanter d'être devenu en l'espace de quelques années une véritable star du cinéma, en particulier auprès des enfants. Comment expliquer cette ascension fulgurante ? Avec sa personnalité hors du commun, Donald Duck est destiné à une longue carrière de comique tant ses gags sont divertissants.

Le public de l'époque découvre avec joie ce personnage Disney, qui est certes inattendu pour un personnage de dessin animé, étant son caractère colérique et vaniteux, mais qui a aussi l'énorme avantage de la nouveauté ; à l'inverse, son rival Mickey est mieux connu du public et incarne le héros de dessin animé par excellence. Ses heures de gloires remontent d'ailleurs au début des années 1930, à l'heure où la série Mickey Mouse était encore au noir et blanc. La montée en puissance de l'irascible canard peut aussi s'expliquer dans un contexte plus large : la série Silly Symphonies s’achève en 1939 et celle de Dingo en est encore à ses balbutiements.

La fin des années 1930 coïncide également avec la "période Dave Hand" selon l'expression de Milt Schaffer, animateur et scénariste aux studios Disney ; en 1938, David Hand créa au studio un programme de développement ("development program"), composé d'une douzaine de personnes de l'équipe. Le groupe se réunissait tous les jeudi matins et discutait avec des petites équipes d'un aspect de leur travail. Quelques conférenciers prenaient leur travail très au sérieux, presque de façon académique.

"Après toutes ces recherches qu'ils avaient fait sur les histoires, ils pensaient qu'il y avait une sorte de formule et que si on utilisait cette formule, ce serait toujours un succès retentissant. David Hand était d'accord en quelque sorte avec cette idée." (M. Schaffer). Cette volonté constante d'appliquer cette formule amena à modifier de façon importante plusieurs courts métrages dont l'animation était terminée, à l'image de The Hockey Champ. En janvier 1939, David Hand, alors producteur délégué sur le court métrage, demanda que l'animation qui était terminée soit coupée et entièrement retravaillée, et qu'une autre fin soit réécrite.

The Hockey Champ est l'occasion pour Donald de rivaliser à nouveau avec ses neveux sur un thème pourtant fédérateur, le hockey sur glace : il faut croire que ce type de scénario, imaginé par Carl Barks, était classique puisque dés leur première rencontre avec leur oncle, Riri, Fifi et Loulou s'étaient alliés afin de lui mener la vie dure. On se souvient de la maison de Donald entièrement sans dessus-dessous dans Donald Nephews, ou encore de la partie de golf de Donald gâchée par les neveux dans Donald's Golf Game (1938). Mais les trois palmipèdes se sont assagis depuis et se contentent simplement de donner une leçon d'humilité à leur oncle pour le moins prétentieux.

Comme on l'imagine, la démonstration que fait Donald est loin d'être un simple cours de hockey sur glace pour débutants : fort de son trophée de champion de hockey, l'irascible canard n'hésite pas à se moquer de ses neveux et à se mettre en valeur en toutes circonstances. Riri, Fifi et Loulou, agacés par les moqueries de Donald, font cependant preuve d'un esprit d'équipe qui s'annoncera particulièrement redoutable pour l'oncle, ce qui ne manquera pas de le mettre en colère une fois de plus...

The Hockey Champ offre plusieurs gags visuels très ingénieux imaginés pour la plupart par Carl Barks et Jack Hannah ; au total, les deux hommes réaliseront plus de 25 scénarios de courts métrages pour la série entre 1937 et 1947. Au début de l'histoire, les scénaristes imaginent ainsi Donald dans la peau d'une patineuse artistique de l'époque, Sonja Hennie. Ce premier gag est non seulement l'occasion de faire un clin d’œil à la triple championne olympique de l'époque, mais aussi de montrer que Donald maîtrise parfaitement l'art du patin sur glace. Pour caricaturer la sportive, Carl Barks, qui est à l'origine de plusieurs scènes d'action du court métrage, modifia légèrement les cils de Donald et lui prêta aussi quelques mèches de cheveux blonds. Dans un autre gag qui figure à la fin de l'histoire, Donald se retrouve suspendu, après différentes péripéties, en haut d'un puits avec une corde au cou ; ce gag a été un temps censuré en raison de l'image que Donald montrait auprès des enfants.

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 28 avril 1939 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack King
Lloyd Richardson (assistant réalisateur)
Harry Teitel (assistant réalisateur)

Animation :
Paul Allen
Larry Clemmons
Shamus Culhane
Jack Hannah
Eric Larson
Lee Morehouse
George Rowley
Don Towsley
Bernard Wolf
Max Gray ?
Jack Gayek ?
Bill Herwig (layout)
Edwin Aardal (visual effects)
John McManus (visual effects)

Scénario :
Carl Barks
Jack Hannah

Musique originale :
Oliver Wallace

Voix originales :
Clarence Nash (Riri, Fifi & Loulou / Donald)

L'équipe
img
Jack King Réalisateur
img
Jack Hannah Scénariste
img
Oliver Wallace
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item