tresorsdisney
Chargement...

Steamboat Willie (Willie, le Bateau à Vapeur) (1928)

Résumé La scène s'ouvre sur un bateau à vapeur à bord duquel se trouve une souris aux oreilles rondes, Mickey, qui tient la barre ...



Résumé
La scène s'ouvre sur un bateau à vapeur à bord duquel se trouve une souris aux oreilles rondes, Mickey, qui tient la barre tout en sifflotant. Apparaît de façon surprenante le chat capitaine du bateau, qui ressemble étrangement à Pat Hibulaire (Pete en anglais). Le capitaine vocifère et chasse Mickey de la barre. En escale pour embarquer à son bord des animaux, le bateau poursuit son parcours, lorsque Minnie parvient à rejoindre Mickey. Avec plusieurs instruments de toutes sortes dont des animaux, Mickey et Minnie produisent une musique enjouée qui fait danser tout le monde. Mais cet intermède musical n'est pas pour plaire au capitaine du navire qui apparaît pour punir Mickey de son attitude.

Analyse
Tout le monde se souvient de la première apparition de la souris Mickey Mouse, sifflotant en tournant la barre de son bateau voguant très certainement sur un fleuve américain. En réalité, Steamboat Willie n'est pas le premier court métrage où apparaît Mickey mais bien le troisième, puisque c'est Plane Crazy (1928) qui marque sa toute première naissance sur les écrans. Comme les autres personnages qui l'entourent, notre souris se contente essentiellement de chanter et de danser. Steamboat Willie reste à la postérité comme le premier Mickey - sonorisé - d'une longue série de cartoons en noir et blanc.

Ub Iwerks, dont le nom apparaît au tout début, a joué un rôle important dans ce court métrage, dont la production s'étend de juin à septembre 1928. Il est non seulement co-réalisateur et co-scénariste avec Walt Disney, mais aussi un des animateurs de Steamboat Willie. De l'avis d'Iwerks, qui a aussi écrit quelques gags pour la série Oswald, la maquette du troisième court métrage de Mickey est "terrible". Ub a d'ailleurs écrits quelques uns des gags et même tapé à la machine à écrire des résumés pour chacune des scènes de Steamboat Willie, mais il a aussi animé une grande partie du court métrage. En effet, en l'espace de quelques semaines de l'été 1928, il réalise jusqu'à 700 dessins par jour !

La production de Steamboat Willie n'est pas encore terminée que Disney organise une projection du film devant un public restreint - quelques animateurs du studio et leurs épouses - lors d'une séance qui a lieu le 29 juillet 1928. La projection a lieu tout près du bureau de Walt, qui a souhaité montrer le film avec un fond sonore. Roy avait placé le projecteur à l'extérieur et le film fut projeté à travers une fenêtre, de sorte que le public puisse entendre la musique et les bruitages du film. C'est Wilfred Jackson, animateur dans Steamboat Willie, qui joua de l'harmonica pour les musiques "Turkey in the Straw" et "Steamboat Bill" lors de la projection, tandis qu'Ub Iwerks faisait des bruitages sonores en tapant sur des casseroles. De son côté, Johnny Cannon utilisa d'autres instruments pour imiter le bruit des cloches. Walt fournit lui-même les dialogues, les grognements, les rires...

La projection du 28 juillet s'avère concluante pour Disney, qui se souviendra plus tard : "L'effet sur notre petit public était électrique. Ils ont réagi, presque instinctivement, à cette union du son et du mouvement. Je pensais qu'ils me faisaient marcher. Alors, ils m'ont mis dans le public et on a repassé le film. C'était terrible, mais c'était merveilleux ! Et c'était quelque chose de nouveau !". Ub Iwerks conserve aussi un souvenir mémorable de cette projection : "Je n'ai jamais été aussi excité de ma vie. Rien n'a jamais égalé ce moment."

Convaincu que le son serait un moyen de plus grande promotion de ses dessins animés auprès du public, Disney décide en 1928 de sonoriser Steamboat Willie, c'est à dire de synchroniser la version muette avec une bande sonore. Walt se rend donc à New York pour y chercher un procédé d'enregistrement adapté et trouver une entreprise qui puisse produire le système de sonorisation.

Sur la route, Walt Disney se rendit chez un de ses vieux amis et musicien de Kansas City, Carl Stalling, qui composa rapidement une partition musicale pour le cartoon. Une fois la piste sonore du film mise sur le papier, Disney se rendit à RCA pour l'enregistrement. Mais devant le refus de RCA, c'est finalement le système Cinéphone de Pat Powers qui est choisit pour le court métrage. Il est décidé d'enregistrer la bande-son de Steamboat Willie en montant un orchestre restreint qui produira la musique. Une première cession d'enregistrement a lieu le 15 septembre 1928 avec Carl Edouarde, le chef d'orchestre, pour adapter la musique de Carl Stalling, et avec les frères Joe et Lew Green, chargés de chronométrer la musique. En effet, cet effort de sonorisation a nécessité l'usage de technique nouvelles, comme le métronome qui permit aux musiciens de jouer dans les temps. Mais la première séance d'enregistrement est un échec. Walt en organise donc une deuxième le 30 septembre, avec plus de réussite cette fois.

Dans les semaines qui suivent, Walt Disney montre Steamboat Willie aux distributeurs potentiels à New York mais tous refusent son offre. Disney reste optimiste, en dépit de l'attitude frileuse des distributeurs. De plus, la situation financière est tendue : Stalling n'a pas été payé pour son travail, et les animateurs n'ont touché aucun salaire, si bien que Disney doit se séparer de sa voiture, une superbe Moon roadster, afin de payer les salaires de ses employés. Mais la chance sourit bientôt : Harry Reichenbach, agent de presse, rend visite à Walt et lui propose de diffuser Steamboat Willie au Colony Theater de Broadway. Après quelques réticences, Disney accepte son offre et Steamboat Willie reste 13 jours de suite à l'affiche du Colony Theater, diffusé à la suite d'un film appelé "Gang War".

A l'instar d'autres cartoons, Disney a choisit de couper certaines scènes lors de la première de Steamboat Willie, comme les scènes de violences faites à des animaux. Ces scènes ont depuis été réhabilitées et de nouveau admises à leur juste place, pour le plus grand bonheur des fans. Steamboat Willie inaugure une série de plusieurs cartoons de Mickey où le monde rural américain transparaît.

De l'avis de Steven Watts, c'est surtout avec des épisodes comme Barnyard Battle sorti en 1929 ou Musical Farmer sorti en 1932 qu'émergent des stéréotypes de la ville et de la campagne, destinés à faire rire en raison de leur opposition ; et certains paysages de Steamboat Willie, en particulier les animaux de la ferme, se rapprochent de l'univers rural que connut Walt Disney dans la ville de son enfance, Marceline. Steamboat Willie est une adaptation parodique de l'acteur américain Buster Keaton apparu dans le rôle de Steamboat Bill Junior.

La version sonorisée de Steamboat Willie est distribuée par Celebrity Productions. A la sortie du film en novembre 1928, les critiques de journaux sont conquis. The New York Times émet un avis des plus favorables : "Ce film s'appelle "Steamboat Willie" et met en scène un nouveau personnage de dessin animé, désormais connu comme "Mickey Mouse". C'est une oeuvre astucieuse avec beaucoup de distraction. On y entend des grognements, des couinements, des grincements et d'autres sons divers qui s'ajoutent à la qualité du dessin animé". La critique du Review's Variety en date du 21 novembre 1928, quelques jours après la première sonore du court métrage, est élogieuse : "Steamboat Willie représente un haut niveau atteint dans l'inventivité du dessin animé, habilement combiné à des effets sonores. Les fous rires éclataient si rapidement au Colony (ndlr : Colony Theater de Broadway) qu'ils se mêlaient les uns aux autres."

Il y a aussi cet éloge du même journal : "Le plus superbe travail de synchronisation réalisé, brillant, accrocheur et parfaitement approprié à la situation". Walt Disney et Carl Stalling assistent à la première sonore du court métrage au Colony Theater. Carl Stalling en dira plus tard : "On était quasiment assit au dernier rang et on arrivait quand même à entendre les éclats de rires tout autour de nous". Le public américain semble lui aussi conquis.

Bientôt, Steamboat Willie part à la conquête du monde. En Allemagne, Mickey fait ses débuts à l'écran dans Steamboat Willie qui est diffusé en 1930. La plus-value qu'a apporté la sonorisation donne aussi l'occasion de promouvoir le système Cinephone que Disney adopte pendant une durée de dix ans. Steamboat Willie sert aussi de véritable tremplin pour Walt qui peut, grâce à la publicité apportée, envisager de lancer une série d'épisodes de Mickey Mouse ; cependant, le contrat signé avec le distributeur Pat Powers est très inégal et Walt, se sentant manipulé par la suite, en retire des faibles rentrées d'argent. Cette déconvenue entraîne la fin du contrat entre Powers et Disney, lequel signe avec Columbia Pictures pour la distribution des futurs courts métrages animés, dont ceux de Mickey et des Silly Symphonies.

Note
5/5

Détails
Date(s) de sortie :
29 juillet 1928 (États Unis) : première présentée en version muette aux studios Disney
18 novembre 1928 (États Unis) : première présentée en version sonorisée au Colony Theater de Broadway.
Noir & Blanc

Réalisation:
Walt Disney
Ub Iwerks

Animation :
Les Clark   
Ub Iwerks   
Wilfred Jackson 

Scénario :
Walt Disney
Ub Iwerks

Musique originale :
Wilfred Jackson 
Bert Lewis
Carl Stalling

Chef d'orchestre :
Carl Edouarde

L'équipe
img
Les Clark Animateur
img
Wilfred Jackson Animateur
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item