Chargement...

Commando Duck (1944)

Résumé Donald est parachuté pour effectuer une mission périlleuse, au cours de laquelle il combat tout seul les japonais embusqués dan...



Résumé
Donald est parachuté pour effectuer une mission périlleuse, au cours de laquelle il combat tout seul les japonais embusqués dans la jungle...

Analyse
Commando Duck est le dernier dessin animé dans lequel Donald combat lors de la seconde guerre mondiale, après plusieurs apparitions comme soldat américain. Il met donc un point final à la carrière militaire de Donald, amorcée en 1942 avec Donald Gets Drafted. Commando Duck rejoint ainsi d'autres courts comme Fall Out, Fall In ou Home Defense sortis à quelques mois d'intervalle en 1943, qui ont tous pour but de montrer Donald sous diverses postures comme parachutiste, observateur ou membre d'un commando. Steven Watts remarque que "Donald symbolise l'esprit combattant de l'Américain et sa volonté à s'imposer dans le monde".

Au cours de sa mission, Donald a l'occasion de traverser le territoire ennemi en canoë et doit au final détruire une base aérienne japonaise, d'une importance capitale pour les Alliés, selon le supérieur de Donald. La vaillant canard va même jusqu'à affronter les tirs ennemis des tireurs d'élite, lutter contre une chute d'eau et son canoe qui se remplit d'eau.

Alors que les ennemis japonais agissent en groupe, se camouflent dans des arbres et derrière des rochers, en tirant dans le dos d'un ennemi presque désarmé, Donald en patriote américain affronte des crocodiles mangeurs d'hommes et doit réaliser une mission commando en territoire hostile. Le canard est si inoffensif qu'il ignore comment bien atterrir en parachute et ne sait pas non plus distinguer les moustiques des balles qui sifflent derrière ses oreilles ! C'est dont presque par hasard que Donald réussit sa mission si périlleuse.

Donald sait relever le défi avec courage et c'est là le but de ce court-métrage, même si au début, Donald a du mal à cacher sa peur. D'autres critiques comme Michael S. Shull et David E. Wilt estiment que Commando Duck est, de "façon flagrante, le court métrage de guerre de Disney le plus anti-japonais". Ils poursuivent : "néanmoins, ce court métrage se focalise plus sur Donald que sur les aspects raciaux de l'ennemi". Il n'empêche, la maladresse de Donald le conduit à réussir sa mission à bon terme grâce à un accident, presque de la même manière que le court métrage How to Be a Sailor sorti la même année en 1944, où Dingo finit par détruire par chance la flotte japonaise.

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 2 juin 1944 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack King

Animation :
Judge Whitaker
Paul Allen
Hal King
Harvey Toombs
Dan Towsley
Ed Aardal

Scénario :
Carl Barks
Jack Hannah

Musique originale :
Oliver Wallace

Voix originales :
Clarence Nash (Donald Duck)

L'équipe
img
Jack King Réalisateur
img
Jack Hannah Scénariste
img
Oliver Wallace
Compositeur
img
Clarence Nash
Voix originale
author image

Créateur du site, animateur des réseaux sociaux, rédacteur Articles

@twitter


Accueil item